ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’attentat de Thénia en Algérie appelle à plus de vigilance

 
L’attentat suicide commis à Thénia dans le nord de l’Algérie rappelle l’importance de la vigilance pour déjouer les actes ignobles des terroristes.
mercredi 30 janvier 2008.

Attentat terroriste à Thénia en Algérie. Le bilan de l’attentat de Thénia (w. Boumerdès, nord de l’Algérie) aurait pu être plus lourd, n’était-ce la vigilance, le sang-froid et le sacrifice dont a fait preuve le policier en faction dans cette partie de la rue. En effet, l’agent n’a pas hésité à faire face au véhicule bourré d’explosifs, au vu du cratère laissé au milieu de la chaussée, en ouvrant le feu sur le kamikaze pour l’empêcher de franchir le portail de la BMPJ. La riposte du policier a permis de donner l’alerte et d’éviter par là même un bilan plus lourd. S’agissant du bilan de cet attentat, l’on déplore le décès du policer en faction, de son collègue et d’un citoyen. Ce dernier répond au nom de Hamadache Ali, 56 ans, un retraité de l’entreprise Sonarem.

Vingt-trois blessés atteints à des degrés divers ont été pris en charge au niveau de l’hôpital de Thénia, dont certains furent transférés vers les services orthopédiques d’Alger (capitale de l’Algérie). L’atmosphère au niveau des services des urgences de Thénia, où des centaines de personnes ont afflué pour s’enquérir de l’état d’un proche ou d’un voisin, était émouvante. Le wali de Boumerdès s’est déplacé sur les lieux quelques minutes après avoir pris connaissance de la nouvelle. 30 familles sinistrées ont été relogées en début d’après-midi au niveau des sites de logements à Ouled-Moussa et Khemis El-Khechna. La scène la plus insoutenable fut sans doute celle des pleurs de la fille aînée de Hamadache Ali, plongeant le coin des urgences dans une profonde affliction. Sur le plan des dégâts matériels occasionnés par la très forte déflagration, on dénombre une vingtaine de maisons lourdement touchées, en plus du bureau de poste qui a été sérieusement endommagé, sans compter les vitres de nombreuses habitations et commerces qui ont volé en éclats.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran