ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Les réseaux de trafic de drogues en Algérie diffusent le Rivotril

 
Les réseaux de trafic de drogues qui opèrent en Algérie détournent le Rivotril un médicament utilisé pour traiter certaines formes d’épilepsie graves.
mercredi 30 janvier 2008.

Du Rivotril chez les réseaux de trafic de drogues en Algérie. La dernière opération de saisie effectuée par les services de la Gendarmerie nationale à Alger, de 12 000 comprimés du médicament Rivotril stockés illégalement dans une pharmacie, a montré que les bandes de diffusion de produits hallucinogènes activent de manière effrayante, car la consommation de ce type de « drogues » connait une grande augmentation dans notre pays depuis des années. Selon les chiffres publiés par les services de sécurité et la Gendarmerie nationale, à propos des quantités de produits hallucinogènes saisies dans les réseaux de trafiquants de drogues en Algérie, le phénomène augmente constamment, car la quantité de produits saisis en 2007 a dépassé 308 000 comprimés, à leur tête ce qu’on appelle dans les milieux de toxicomanes « la pilule rouge » c’est-à-dire les comprimés de Rivotril. Les médecins spécialistes affirment que le sirop Rivotril est le plus dangereux des hallucinogènes et qu’il peut conduire directement à la folie. Les dernières études médicales indiquent que plus de 70 % des calmants comme le Rivotril, le Diazipam, le Temesta et le Valium sont vendus comme produits hallucinogènes c’est-à-dire comme drogues.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après El Khabar