ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie ne vivra pas de pénurie d’eau

 
L’Algérie va renforcer son offre d’eau potable en diversifiant ses sources d’approvisionnement avec les barrages, les nappes et le dessalement.
lundi 4 février 2008.

L'eau potable en Algérie. Le ministre des Ressources en eau, Abdelmalek Sellal, qui était l’invité du forum de l’ENTV samedi dernier, a indiqué que l’Etat continuera à subventionner l’eau. Il notera, non sans étonnement, le fait que 35% des communes ne payent pas leur facture de consommation d’eau dont le montant est par ailleurs très symbolique. Il a exhorté les populations à une utilisation rationnelle de l’eau. Pour M. Sellal, l’Algérie ne vivra pas un problème de pénurie d’eau, malgré la faible pluviosité du mois de janvier. « La diversification des sources d’approvisionnement, avec les barrages, les nappes et le dessalement, a fait que l’Algérie dispose de solutions de rechange en cas de pénurie », précise-t-il.

En matière de prospective, le ministre a abordé le projet du transfert de l’eau In Salah- Tamanrasset. « Ce mégaprojet permettra un apport de près de 100 000 m3/j d’eau potable à la ville de Tamanrasset et des localités avoisinantes sur une durée prévisionnelle allant jusqu’à 2040. » D’autres projets seront lancés en 2009. Il s’agira du transfert des eaux souterraines du nord du Sahara (Laghouat, Aïn Sefra et El Goléa). M. Sellal annonce que l’Algérie compte 59 barrages et que 13 autres sont en cours de construction. Le ministre a aussi précisé que la population d’Alger sera alimentée en eau potable 24h/24 avant la fin de l’année 2008.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après la Tribune