ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Grève dans la fonction publique en Algérie fin février

 
La grève annoncée en Algérie dans la fonction publique et prévue du 24 au 26 février prochains est maintenue selon la coordination des syndicats autonomes.
mardi 5 février 2008.

Le secteur de la Fonction publique en Algérie bientôt en grève. Cette nouvelle action de protestation, après celle organisée le 15 janvier dernier par cette même coordination qui regroupe 12 syndicats autonomes activant dans le secteur de la fonction publique en Algérie, a pour finalité de démontrer, une énième fois aux pouvoirs publics, que les syndicats autonomes restent un partenaire incontournable pour les prochaines négociations des statuts particuliers finalisés au niveau de chaque ministère, selon notre interlocuteur. Une autre manière de faire comprendre aux responsables des différents secteurs que ces négociations devront se faire avec les syndicats les plus représentatifs, contrairement à ce qui s’opère jusqu’à maintenant. Par ailleurs, notre interlocuteur n’écarte pas la possibilité qu’un 13ème syndicat autonome, en l’occurrence le Syndicat algérien des paramédicaux (SAP), rejoint la coordination après avoir reçu l’aval de sa base.

La coordination des syndicats autonomes fait de cette revendication son principal cheval de bataille et s’est déjà prononcé au lendemain de la grève du 15 janvier dernier, lorsque M. Meriane a appelé à l’ouverture d’un véritable dialogue avec « les vrais représentants de ces syndicats ». Meziane Meriane s’est appuyé notamment sur le taux de participation qui a atteint plus de 80 %», et, selon lui, « malgré toutes les manoeuvres et les tentatives enregistrées à l’intérieur et à l’extérieur de ces syndicats pour casser cette grève ». Ayant « tâté le pouls » et « retenu les leçons », les syndicalistes sous les couleurs de la coordination tablent sur une participation record des fonctionnaires afin d’amener les pouvoirs publics à réviser leur stratégie.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran