ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie reproche à l’Espagne son soutien au Maroc

 
Les relations diplomatiques entre l’Algérie et l’Espagne se sont refroidies en raison du soutien de Madrid au Maroc sur la question du Sahara Occidental.
jeudi 7 février 2008.

Algérie - Espagne et Maroc. La publication espagnole El Imparcial a révélé que l’Algérie n’a pas répondu favorablement à la demande du gouvernement espagnol concernant la tenue d’un sommet entre les deux chefs d’Etat avant les élections espagnoles prévues le 9 mars prochain, arguant qu’un sommet comme celui-ci « n’est pas inscrit à l’agenda en ce moment ». Le bulletin paru hier a indiqué, se rapportant à des sources diplomatiques, que le refus de l’Algérie de tenir ce congrès atteste de la froideur des relations auxquelles sont parvenus les deux pays depuis l’arrivée au pouvoir des socialistes espagnols dirigés par José Luis Zapatero.

Le dernier sommet officiel entre l’Algérie et l’Espagne afin d’arriver à un consensus autour de différentes questions, conformément au traité d’amitié et de coopération qui lie les deux pays, a eu lieu au mois de décembre 2006, ce qui signifie que le sommet actuel devait se tenir à la fin de l’année écoulée. Cependant, d’après la même source, la diplomatie algérienne a jugé que la tenue d’un tel sommet à l’heure actuelle n’allait apporter aucun résultat conséquent, mais serait exploitée par le Parti socialiste au pouvoir afin d’obtenir davantage de voix durant la période pré-électorale. Le bulletin a précisé que depuis l’arrivée de Zapatero au pouvoir, « celui-ci s’est aligné sur la thèse marocaine et il a défendu l’idée d’annexer l’ancienne colonie espagnole, dans le cadre de ce qu’on appelle le plan unilatéral d’autonomie ».

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après El Khabar