ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie et la Tunisie discutent de coopération

 
L’Algérie et la Tunisie se sont engagées à renforcer leur coopération économique à l’occasion de la visite du président Abdelaziz Bouteflika à Tunis.
samedi 9 février 2008.

L'Algérie et la Tunisie veulent coopérer. Lors des entretiens entre les deux présidents algérien et tunisien, qui se sont déroulés en l’absence de la presse, Abdelaziz Bouteflika et Zine El Abidine Benali ont notamment abordé les questions d’intérêt commun, selon la lettre de remerciements adressée par le président algérien à son homologue tunisien. Bouteflika a indiqué, dans cette missive, le seul document de ce voyage présidentiel, que la rencontre a été marquée par « un noble sentiment de fraternité ». Une fraternité, rappelle-t-il, marquée notamment par la commémoration du cinquantième anniversaire des événements de Sakiet Sidi Youcef. « Notre rencontre, marquée par ce noble sentiment de fraternité et de solidarité et par ces liens solides entre nos deux pays et peuples frères, aura été une opportunité pour réaffirmer cette relation profonde en ce 50e anniversaire du bombardement de Sakiet Sidi Youcef où a eu lieu un crime colonial des plus abjects, où la destruction a ébranlé la stabilité et la quiétude de tout un village frontalier et où sont tombés des dizaines d’Algériens et de Tunisiens, dont des femmes et des enfants innocents, sans compter les blessés », a notamment écrit le chef de l’Etat qui a rappelé le soutien apporté par les Tunisiens à la lutte du peuple algérien pour son indépendance.

Un soutien, indique encore Abdelaziz Bouteflika, exprimé de plusieurs manières, dont le sacrifice suprême. Faisant la jonction entre la lutte d’hier des deux peuples et la coopération d’aujourd’hui, le président de la République a voulu en faire un idéal. « Notre rencontre, a-t-il affirmé, nous aura permis de réitérer la force des relations qui lient nos deux pays, la nécessité de renforcer la coopération dans tous les domaines et l’impératif de définir des projets communs au seul service des citoyens des deux pays, notamment ceux des régions frontalières tout en encourageant hommes d’affaires et investisseurs à rechercher et à saisir le meilleur moyen d’appuyer les projets de partenariat entre l’Algérie et la Tunisie », écrit encore M. Bouteflika à l’adresse de son homologue tunisien. Tout en affichant son admiration pour les progrès accomplis par la Tunisie, notamment dans le domaine économique, et rappelant « les points faibles de notre coopération », le président Bouteflika s’est dit convaincu que « cette visite contribuera à la relance des relations algéro-tunisiennes. Elle nous permettra, [...] d’enrayer tout ce qui est de nature à influer sur la dynamique relationnelle et de coopération ».

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après la Tribune