ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La téléphonie mobile a changé les comportements en Algérie

 
La téléphonie mobile a modifié significativement les habitudes sociales en Algérie.
lundi 8 novembre 2004.

Aujourd’hui et sous l’impulsion de la réforme du secteur des télécommunications en Algérie, il est présent au niveau de toutes les tranches d’âge, sans exception. Auparavant réservé au milieu professionnel, il est maintenant utilisé par le cadre et la ménagère dans la sphère privée. C’est l’instrument branché par excellence. Simple à utiliser, d’usage quotidien, il est, selon les analyses des économistes, « un bien en voie de banalisation ». Ce petit objet suscite une véritable frénésie.

Au début des années quatre-vingt-dix, il fallait avoir le bras long pour obtenir une puce. La rareté du produit le rendait d’ailleurs très convoité. Avec trois opérateurs opérationnels sur le marché (Djezzy, Mobilis, Nedjma), la course à l’abonné est lancée. Le marché est en pleine croissance avec un immense potentiel pour les nouvelles technologies et qui, à terme et selon les estimations du fabricant de solutions télécoms suédois Ericsson, représenterait quelque 10 millions d’abonnés en 2008. Le portable donne un avantage : la mobilité et le fait de pouvoir faire des affaires avec une totale liberté de mouvement. Les femmes ont tendance à utiliser leur téléphone pour communiquer, alors que les hommes l’utilisent « comme un jouet interactif ».

Cette distinction s’estompe car les hommes parlent de plus en plus avec une utilisation plus fréquente de leur mobile. Les hommes ont l’inclination de montrer plus fièrement leur portable et de les comparer avec ceux des autres. Il existe deux types d’utilisateurs de portables, les discrets et ceux qui parlent plus fort et sont beaucoup moins respectueux de leur environnement. Le SMS (Short Message System) a révolutionné les habitudes des adolescents même si ce service n’est pas encore bien développé en Algérie. Il semble qu’ils soient davantage à l’aise pour exprimer les sentiments par écrit que par oral. En plus, les SMS peuvent être archivés en mémoire et relus. D’après les opérateurs, « 90 % des SMS sont des messages personnels et 10 % d’origine professionnelle ». Le portable fait partie d’un univers culturel fait d’immédiateté, de spontanéité et de sensations rapides.

Par Kamel Benelkadi, El Watan