ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La consommation de la drogue en Algérie en hausse

 
L’Algérie serait sur le point de devenir un pays de consommation et de production de drogue selon les spécialistes de la question.
lundi 11 février 2008.

Hausse de la consommation de la drogue en Algérie. La moitié des quantités de drogue qui transitent par l’Algérie est « consommée localement », a indiqué, hier à Alger, le ministre de la Santé et de la Population, Amar Tou. « L’Algérie, qui était jusque-là un pays de transit pour le trafic de drogue, est devenue un pays de consommation. 50% des quantités de drogue transitées sont consommés localement alors qu’il y a quelques années ce taux ne dépassait pas les 5 à 10% » a indiqué M. Tou, lors de l’ouverture d’un séminaire national sur la prise en charge de la toxicomanie. Le ministre de la Santé n’a pas donné de chiffres sur les quantités de drogue consommées annuellement en Algérie.

Les Algériens ne consomment pas uniquement de la drogue importée du Maroc, mais aussi de la drogue cultivée localement dans certaines régions d’Algérie. Le ministre de la Santé a cité la Kabylie et le Sud où se développe la culture de la drogue. La gendarmerie nationale a découvert et détruit plusieurs champs, dans ces régions, mais le ministre a assuré que cette culture était marginale par rapport aux quantités provenant de l’étranger. Amar Tou a parlé des efforts consentis par l’Etat dans la lutte contre la toxicomanie, via la création, dans les prochaines années, de 185 cellules d’écoute et de sensibilisation sur les dangers de la consommation de drogues. Il sera question également de réaliser, à l’échelle nationale, plus d’une cinquantaine de centres intermédiaires, chargés de prendre en charge les consommateurs de drogue qui débutent ainsi que quinze autres pour la désintoxication.

Synthèse de Kahina, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran