ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Les attentats se multiplient en Kabylie

 
Les attentats à la bombe se multiplient en Kabylie notamment dans les nombreuses communes situées à la limite départementale de Boumerdès, Bouira et Tizi-Ouzou.
dimanche 17 février 2008.

L'ANP traque les terroristes en Kabylie. Mûs par le désir diabolique de réinstaurer la psychose, escomptant récolter les dividendes au moment opportun, l’ex-GSPC a marqué, encore sa présence, ce week-end, en recourant de nouveau à des attentats à la bombe en Kabylie. L’équipe locale de Lakhdaria jouait vendredi passé le dernier quart d’heure d’une rencontre de football l’opposant à un club de division I, lorsequ’une forte explosion se fit entendre. L’engin meurtrier, dissimulé derrière l’enceinte du stade municipale et actionné à distance selon toute apparence, a blessé grièvement deux (02) policiers. Les éclats de la bombe artisanale projetèrent (aussi) en l’air un adolescent, engagé durant le même après-midi comme ramasseur de balles. L’explosion s’est produite, a-t-on précisé, peu avant 17h. Une panique indescriptible s’est emparée des supporters et joueurs. Ce fut la ruée vers le grand portail du stade en question. L’ordre est vite rétabli suite à l’intervention des patrouilles de la BMPJ, secondées par une escouade de gardes communaux. Les trois victimes ont été évacuées d’urgence vers l’hôpital de la ville. Grièvement atteint aux membres inférieur, l’un des policiers sera transféré, peu après, a-t-on signalé vers une structure sanitaire spécialisée de la banlieue est d’Alger.

Cet attentat à l’explosif est survenu moins de deux jours, après une attaque terroriste ayant ciblé la carrière de granit du village avoisinant. Les assaillants ont tué là, à l’arme automatique, l’un des gardiens de ladite infrastructure avant de prendre la fuite, suite à l’intervention des renforts militaires. Des ratissages, non-stop sont effectués par les forces combinées de sécurité dans différentes zones sensibles de la Kabylie. Une information non encore confirmée faisait état de la neutralisation de deux terroristes dans la nuit de vendredi à samedi, non loin d’Ouled Aïssi, juste à l’entrée sud du maquis de Ghzerwal. Mais l’on signalait aussi dans le même temps, qu’une autre patroulle militaire s’est heurtée à un champ de mines dans la partie est des maquis avoisinants de Sidi-Ali Bounab, trois blessés auraient été dénombrés dans les rangs des militaires.

Synthèse de Ahlem, www.algerie-dz.com
D’après La Dépêche de Kabylie