ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie décline la PEV de Bruxelles

 
L’Algérie n’a pas souhaité répondre favorablement à la proposition de la Commission européenne d’intégrer la PEV.
mardi 19 février 2008.

L'Algérie ne veut pas de la PEV de l'Europe. Des négociations en vue d’un accord de libre-échange avec l’Ukraine ont été ouvertes, et le Maroc est en voie de formaliser un partenariat privilégié avec l’Union. Concernant l’Algérie, il est utile de rappeler que la proposition de l’UE a été rejetée. L’Algérie, en raison de ses spécificités économiques, a décliné la proposition de la Commission européenne d’intégrer la PEV, préférant le cadre (accord d’association) de mise en œuvre du processus de Barcelone.

L’Union européenne a recommandé hier l’élargissement du champ des accords de libre-échange avec ses pays voisins dans le cadre de la politique européenne de voisinage (PEV). Une politique dont l’objectif à court terme est « l’intégration économique » poussée avec les voisins à l’est et au sud de l’Union. L’UE demande également l’accélération de la libéralisation avec les partenaires méditerranéens du commerce des produits agricoles, des services et du droit à l’établissement. Ce sont là les principales orientations de la réunion du Conseil des ministres des Affaires étrangères de l’UE. Par ailleurs, l’UE encourage à cet égard les pays du Bassin méditerranéen dont l’Algérie à accélérer la négociation et l’entrée en vigueur d’accords de libre-échange mutuels de manière à renforcer l’intégration régionale Sud-Sud.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après La Tribune