ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Les victimes de violences sexuelles en Algérie peu suivies

 
La loi du silence frappe les victimes des violences sexuelles en Algérie ce qui limite leur accès aux structures spécialisées dans le suivi psychologique.
mardi 19 février 2008.

Pour une plus grande protection des victimes de violences sexuelles en Algérie. La loi du silence fonctionne encore plus efficacement dans les familles où la religion et la tradition sont les piliers de la communauté. « Faire taire le péché », c’est ainsi que beaucoup de familles algériennes agissent face aux viols dont sont victimes leurs progénitures, notamment lorsque les bourreaux sont les oncles, les grands frères parfois même les pères lorsque le sujet est une fillette. Cependant, le crime commis dans le silence fait son chemin dans le silence. Selon des études faites en Europe, 85% des pédophiles sont des récidivistes. L’on ne connaît pas cependant en Algérie le nombre de pédophiles qui circulent en toute impunité dans les rues, guettant leur proie à l’ombre des regards. Peut-on toutefois parler de réseau de pédophilie ? Notre interlocutrice refuse de parler de réseau. Car, dit-elle, souvent les criminels, agresseurs et pédophiles sont identifiés dans l’entourage proche des victimes. Avant de parler d’assassinant et d’enlèvement, l’abus sexuel est le premier acte commis par les psychopathes. Certains entretiennent même une relation sexuelle régulière avec leurs proies pendant des années. Cependant lorsque la victime commence à prendre conscience de l’atteinte qui lui a été portée, l’agresseur tente de trouver une échappatoire. Des menaces, des punitions, des séquestrations sont ainsi infligées aux enfants victimes de violences sexuelles.

Par ailleurs, depuis quelque temps, les familles, les établissements scolaires et mêmes les mosquées où le phénomène de pédophilie est de plus en plus répandu en Algérie, ont pris conscience de l’obligation et du devoir de dénoncer les dépassements. La peur de représailles pousse de ce fait les vils à étouffer leur forfait, tout en continuant à en commettre d’autres. D’où la série des assassinats d’enfants constatée ces derniers mois. Mlle Boukaoula parle de l’apparition d’une nouvelle stratégie chez les pédophiles qui consiste à éliminer toutes les traces de leurs agissements. Tuer est, malheureusement, la solution à laquelle recourent la plupart des pédophiles. Selon les psychologues et les spécialistes de la question de l’enfance, les chances de retrouver les enfants vivants sont multipliées lorsque l’avis de recherche est déclenché dans les premières heures qui suivent la disparition de l’enfant. Car, à ce moment-là les ravisseurs, perturbés par leur acte, prennent le temps de réfléchir avant d’agir. Ces heures sont ainsi profitables pour les parents et les services de sécurité pour suivre avec lucidité les pistes laissées par le ravisseur et d’éviter l’irréparable. Interrogé sur les moyens de lutter contre ce nouveau phénomène social, la psychologue de la Gendarmerie nationale insiste sur le fait que la sensibilisation des parents autour de la question de la violence, toutes formes confondues à l’égard des enfants reste la seule possibilité de mettre un terme aux traumatismes subis par les enfants impuissants devant la force des adultes.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après Le Soir d’Algérie