ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La réforme de l’examen du permis de conduire en Algérie

 
La dernière mesure prise dans la cadre de la réforme de l’examen du permis de conduire en Algérie est remise en cause par les gérants d’auto-écoles.
samedi 1er mars 2008.

La réforme de l'examen du permis de conduire en Algérie. A cet effet, M. Zinou, président de la section auto-écoles affiliée à l’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA) estime que « cette mesure introduite dans la cadre de la réforme de l’examen du permis de conduire en Algérie, prise sans consentement des principaux concernés, à savoir les moniteurs, est irréfléchie du fait qu’elle peut être à l’origine de plusieurs accidents ». Il a argumenté par le fait que cette épreuve, appelée communément « garage », aussi inutile soit-elle, se pratiquait selon le schéma conventionnel dans lequel le candidat met le véhicule droit par rapport à l’entrée du garage et effectue son entrée en marche arrière. Or, « ce qui a été décidé reste illogique », devait renchérir notre interlocuteur, en expliquant qu’exiger d’un conducteur de faire rentrer le véhicule dans le garage par une simple manoeuvre, c’est-à-dire en une seule courbe après, avoir stationné dans le sens de la circulation, relève purement de l’impossible.

« Tous les gérants et moniteurs des auto-écoles n’appliqueront pas cette décision dans l’apprentissage et que le jour de l’épreuve, même si l’examinateur demande son application, nous nous y opposerons fermement », a déclaré M. Zinou. Par ailleurs, ce dernier nous apprend que la section a adressé pas moins de 5 correspondances accompagnées d’un argumentaire à la direction de la circulation routière et au ministère des Transports pour annuler cette mesure, mais qu’aucune suite n’a été donnée à ces requêtes. Tout récemment, la même section a, une nouvelle fois, interpellé les responsables concernés à travers une lettre de réclamation sur les risques encourus par la mise en oeuvre de cette décision et, jusqu’à hier, la démarche est restée sans suite.

Synthèse de Billal, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran