ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Les hold-up se multiplient en Kabylie

 
La situation sécuritaire s’est dégradée en Kabylie et plus particulièrement dans la wilaya de Tizi-Ouzou où se multiplient les hold-up.
mardi 4 mars 2008.

Les hold-up se multiplient en Kabylie. Aujourd’hui, un hold-up éclair dans une bourgade quelconque de Tizi-Ouzou en Kabylie est l’opération la moins risquée et la plus aisée que puisse effectuer un groupe terroriste. De plus, ce genre de “descente” ne nécessite pas la mobilisation d’un nombre important d’éléments, puisque, deux individus peuvent exécuter le plan à merveille. Le tout est d’établir une bonne opération de surveillance et un excellent plan de sortie. Cela s’est vérifié lors de l’attaque qui a ciblé, mardi dernier, la poste d’Ikhélouiène en Kabylie, où deux individus armés ont pris possession de 400 millions avant de s’éclipser tranquillement sans qu’ils soient inquiétés par personne. Dans la nuit de samedi dernier, c’était au tour de la poste de Tizi-Rached et de l’agence BADR de la même localité d’être ciblés par des opérations identiques. Certes, dans ces deux hold-up, les procédés n’ont pas été les mêmes, parceque d’ “énormes” moyen ont été utilisés par les terroristes, rendant l’attaque beaucoup moins discrète que celle d’Ikhéluiene mais l’objectif reste le même : se procurer de l’argent. Alors, trois hold-up en cinq jours c’est beaucoup ? Non, c’est un peu trop, et on n’imagine même pas l’impact de ces attaques si les caisses de la poste et de la BADR étaient pleines.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après la Dépêche de Kabylie