ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie doit lever l’état d’urgence selon la LADDH

 
L’état d’urgence en vigueur en Algérie depuis plusieurs années doit être levé selon la Ligue algérienne de la défense des droits de l’homme (LADDH).
mardi 4 mars 2008.

L'Algérie doit lever l'état d'urgence selon la LADDH. En commentant le maintien de l’état d’urgence en Algérie, le président de la LADDH Maître Mustapha Bouchachi considère que « cette situation donne la possibilité de brimer les libertés individuelles et syndicales. Il s’octroie le droit d’organiser des manifestations lorsque cela l’arrange mais brandit l’état d’urgence dès que c’est la société civile qui veut s’exprimer ». Une analyse qui mènera l’orateur à demander la levée de l’état d’urgence dans les meilleurs délais.

Interrogé sur l’opportunité pour l’Algérie de réviser la Constitution, le président de la LADDH, Maître Mustapha Bouchachi, a estimé que « les Etats qui changent de Constitution tous les dix ans ne donnent pas une image très sérieuse » ajoutant que la question qu’il faut surtout poser c’est l’opportunité de réviser ou pas. « A la LADDH, nous sommes favorables aux lois qui respectent l’alternance au pouvoir, celles qui garantissent les libertés ». Maître Ali Yahia Abdenour a également un avis à donner à ce sujet. « Si la Constitution est changée, ça sera la 5e fois mais le pire, c’est que nous restons dans le même régime. En principe, la Constitution change avec les changements des régimes, pas des hommes. Chez nous, les hommes se taillent des costumes à leur convenance » dit-il.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après Le Soir d’Algérie