ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La cocaïne pourrait transiter par l’Algérie en 2008

 
Le trafic de drogue en Algérie a atteint une ampleur inquiétante qui fait craindre le passage aux drogues dures comme la cocaïne.
mercredi 5 mars 2008.

La cocaine et l'Algérie. La brigade de recherches de la Gendarmerie nationale a enregistré un premier bilan important de trafic de kif traité en Algérie, au début du mois de janvier 2008. Une quantité estimée à 36 kg a été saisie chez un jeune originaire d’Oum Tboul. Trente kg de kif traité ont été saisis par la brigade de la gendarmerie de Skikda. Cette quantité a été retrouvée sur la plage de R’mila dans la même wilaya. Le bilan des affaires de trafic de drogues traitées par le commandement de la gendarmerie nationale est estimé à environs 5227 affaires en 2007. Ces mêmes services ont arrêté 4047 personnes après qu’elles aient été accusées soit de possession, de consommation ou de trafic de drogues. Le kif est introduit à partir du Maroc. Le taux le plus élevé de trafic de cette drogue a été enregistré dans les wilayas de l’Ouest de l’Algérie.

Le Sud du pays est devenu aussi, depuis environs deux ans, une plaque tournante du trafic de drogue, après le renforcement du contrôle sur les frontières algéro-marocaines. Quelques sources ont indiqué que les agriculteurs de kif au Maroc ont transféré leur culture vers le Sud pour faciliter l’opération de transport. Ces sources ont exprimé leurs craintes concernant le développement du crime organisé, surtout après que certains réseaux se soient alliés à des réseaux de Colombie dans des opérations de trafic de Cocaïne. Ces réseaux font transiter cette drogue destinée à l’Espagne via les Iles Canaris. Ces réseaux pourraient changer leur destination et transiter par l’Algérie.

Synthèse de Kahina, www.algerie-dz.com
D’après El Khabar