ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La police chasse les trabendistes à Tizi-Ouzou

 
Les trabendistes de Tizi-Ouzou ont fait l’objet d’une importante rafle de la police qui a assaini les trottoirs envahis jusqu’à présent par le commerce informel.
vendredi 7 mars 2008.

Police et trabendistes à Tizi-Ouzou. Devant l’avancée inexorable des trabendistes à Tizi-Ouzou, les piétons ont été contraints de céder, progressivement, les trottoirs, marchant ainsi sur la chaussée qu’ils disputaient aux automobilistes. Les rues Lamali et de la Paix ont ainsi disparu sous les étals de marchandises de toutes sortes. La situation qui était déjà alarmante auparavant, a tout simplement connu une accélération certaine avec les événements du Printemps noir. Aucun espace, aucune place, aucune rue passante de la ville n’a été épargné. Aussi, devant cet état de fait, la police a décidé de réagir. C’est ainsi que, mardi soir, les vendeurs ont vu leurs marchandises saisies. Leur réaction a été, comme il fallait s’y attendre, immédiate. Au niveau de la rue de la Paix à Tizi-Ouzou, les étals se sont transformés en autant de barricades et de bûchers, ce qui a vidé la voie en un rien de temps, livrée aux policiers et aux trabendistes. Les jeunes ont essayé ainsi de créer une émeute et de provoquer les policiers qui, fort heureusement, n’ont pas perdu leur sang froid. Maîtrisant peu à peu la situation, ceux-ci ont réussi l’exploit de faire appliquer la loi, tout en évitant un drame.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après La voix de l’Oranie