ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La fraude à l’électricité prospère en Algérie

 
La fraude à l’électricité est devenue un sport national en Algérie à en croire les chiffres de la Sonelgaz qui estime à 40 000 le nombre de fraudeurs à Alger.
lundi 10 mars 2008.

La fraude à l'électricité en Algérie. En 2007, rien que pour la wilaya d’Alger, la plus peuplée d’Algérie, la Sonelgaz a subi une perte sèche de 20 milliards de centimes en raison de l’utilisation frauduleuse de l’électricité. C’est en tout cas ce qu’a signalé M. Mustapha Guittouni, président-directeur général de Sonelgaz distribution Alger, lors de son passage hier à l’émission hebdomadaire « Forum de la radio El Bahdja ». Selon lui, plus de 40 000 fraudes ont été relevées l’année dernière avec une quantité d’énergie consommée estimée à 756 gigawatts. Plus terre à terre et pour mieux comprendre ce phénomène, M. Guittouni dira que sur 100 citoyens 15 s’alimentent de façon gratuite, ajoutant que le plus gros de ces consommations est enregistré au niveau des bidonvilles. Pour essayer de mettre le holà à cette pratique, « la Sonelgaz en tant que garante du citoyen et de la sécurité du réseau est en train de réaliser des protections même provisoires au niveau de ses sites ». De plus, rappelle l’invité de l’émission, « la fraude représente un délit ». Plusieurs cas ont été traités devant la justice : deux à Alger, deux à Tipasa et un à Boumerdès.

Les problèmes soulevés par la Sonelgaz Algérie sont multiples. Sans doute que l’un des plus en vue est celui des créances qui s’élèvent à 6,5 milliards de dinars, dont 35 à 40% sont détenues par les particuliers et 5% par le secteur industriel. Le reste est détenu par les APC (Assemblées populaires communales) et les organismes qui mettent du temps à payer en raison de la lenteur des procédures. En ce qui concerne les factures excessives, le P-DG de Sonelgaz distribution Alger a expliqué que cette situation peut changer pour peu que le client observe certains gestes simples dans l’utilisation des lampes et des appareils électroménagers, ce qui peut réduire le prix de plus de la moitié. En effet, même en veille ces appareils consomment de l’énergie. Tout en les appelant à consommer rationnellement l’électricité, l’intervenant invite les citoyens à se rapprocher des services de la Sonelgaz pour échelonner leurs dettes. Toujours sur ce chapitre, M. Guittouni rappelle que l’agent qui relève le compteur tous les trois mois mentionne toutes les anomalies. En cas d’erreur, nous révisons la consommation. C’est en tout cas le droit du consommateur de chercher à comprendre pourquoi sa facture est trop élevée. Pour améliorer la situation et éviter les problèmes, l’entreprise est en train de renouveler son parc en installant des compteurs électroniques en remplacement des compteurs mécaniques.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après la Tribune