ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La généralisation de l’autorail en Algérie pour bientôt

 
La généralisation de l’autorail entre les grandes villes d’Algérie est l’une des ambitions de la Société nationale des transports ferroviaires (SNTF).
mardi 11 mars 2008.

Un autorail en Algérie. Depuis hier matin, la ligne ferroviaire reliant Oran à Tlemcen dans l’ouest de l’Algérie s’est dotée d’un nouvel autorail. Cette première desserte a eu lieu en présence du directeur général de la Société nationale des transports ferroviaires (SNTF), du directeur des transports de la wilaya d’Oran et d’un représentant de la société espagnole « CAF », fournisseur de ce genre de train, a indiqué l’APS. Lors de l’inauguration, le directeur général de la SNTF a exprimé sa satisfaction quant à la réussite de cette opération, tout en « la considérant comme prélude en matière de modernisation des transports par voie ferrée ». Le premier voyage à bord de ce nouveau train express, qui a duré 1h50, s’est effectué tôt le matin à partir de la gare de Tlemcen. La desserte s’est déroulée dans de bonnes conditions, diront plusieurs passagers.

D’autres voyageurs ont déploré le retard enregistré, qui, selon eux, a dépassé dix minutes, et aussi des désagréments sonores, sans oublier les déplacements bruyants des passagers, tout en relevant les fautes de syntaxe dans les panneaux publicitaires mettant en exergue les bonnes conditions de sécurité. A ce propos, le directeur central clientèle à la SNTF, M. Ayache Karim, a rassuré que toutes les remarques seront prises en considération par la société espagnole concernée « afin d’éliminer progressivement tous les problèmes qui nuisent au repos des passagers ». M. Ayache a déclaré que la SNTF veillera à l’amélioration du régime de ce nouvel autorail dans les jours à venir afin de réduire la durée du trajet et à augmenter la capacité d’accueil qui passera de 200, actuellement, à 400 places. A relever que cet autorail, reliant Oran à Tlemcen dans l’ouest de l’Algérie sur une distance de 166 kilomètres, observera un arrêt de trois minutes à Sidi Bel Abbès. L’autorail, répondant aux normes européennes, est doté d’équipements nécessaires pour le confort et jouit d’un « design » semblable à celui des moyens modernes de transport ferroviaire en usage en Europe.

Synthèse de Kahina, www.algerie-dz.com
D’après La Tribune