ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Le boycott par l’Algérie du Salon du livre de Paris

 
L’Algérie a décidé de boycotter le Salon du livre de Paris pour protester contre la présence d’Israel désigné comme invité d’honneur.
vendredi 14 mars 2008.

L'Algérie a boycotté le Salon du livre de Paris. Le Salon du livre de Paris est un événement exceptionnel de portée mondiale, un espace culturel où des écrivains de divers pays viennent à la rencontre de leurs lecteurs. Paris, qu’on le veuille ou pas, n’est pas n’importe quelle ville. C’est la capitale de l’art et de la culture. Elle n’a pas d’équivalent dans le monde. Elle est un passage obligé pour tout artiste, tout écrivain, tout intellectuel. Il n’existe nulle part ailleurs dans le monde un équivalent de l’Institut du monde arabe. Pour toutes ces raisons, Paris est devenue un lieu culturel et intellectuel incontournable. Les pays arabes dont l’Algérie, particulièrement leurs maisons d’édition, ont attendu le dernier moment pour annoncer qu’ils boycottaient le Salon du livre.

Pourtant, des intellectuels palestiniens avaient alerté à temps les régimes et l’opinion arabe. Mieux, des écrivains et intellectuels israéliens, à l’instar du grand poète Aaron Shabtaï, ont non seulement trouvé choquant qu’Israël en soit l’invité d’honneur, mais ont refusé d’y participer en raison de la tragédie que vit le peuple palestinien. Qui plus est, l’Union juive française pour la paix (UJFP) a dénoncé dans un communiqué le choix d’Israël comme invité d’honneur, motivant sa dénonciation par le fait que cet « Etat viole systématiquement le droit international, nie les droits du peuple palestinien, multiplie les crimes de guerre ». Certes, d’aucuns estiment qu’en boycottant un tel événement, on laisserait le terrain libre aux partisans de l’occupation israélienne des territoires occupés, qu’il faut y prendre part, débattre et porter la contradiction aux Israéliens afin de faire avancer la cause palestinienne.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Soir d’Algérie