ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La maintenance des écoles en Algérie coûtera 15 milliards

 
La maintenance et l’entretien des établissements scolaires en Algérie coûtera près de 15 milliards de dinars en 2008 selon Boubekeur Benbouzid.
vendredi 14 mars 2008.

Boubekeur Benbouzid sur les écoles en Algérie. Le ministre de l’éducation Boubekeur Benbouzid soulignera toutefois, que les établissements scolaires en Algérie ont été longtemps ignorés par les services en charge réglementairement, notamment les collectivités locales, et ce, en raison, entre autres, de l’absence de moyens. Cette situation a, en fait, constitué un véritable problème pour le secteur car la réparation et l’aménagement des infrastructures éducatives, notamment des écoles primaires dont l’entretien revenait aux communes, n’étaient prises en charge ni par le budget d’équipement ni par celui affecté au fonctionnement. Ceci d’autant que la réhabilitation et l’entretien ne représentent souvent pas une priorité pour les collectivités locales, surtout pour les moins nanties d’entre elles. Selon le ministre, le problème de la maintenance à long terme du cadre bâti n’a été pris en charge qu’en 1995 au titre de budget de l’Etat, et ce, pour un montant de 2,7 millions de dinars. « Toutefois, assurera le ministre, l’action de maintenance à long terme est permanente et vise à assurer la préservation du patrimoine immobilier. »

Pour cela, selon Boubekeur Benbouzid, une enquête a été lancée en 1998 au niveau de toutes les wilayas dont les résultats ont permis d’établir un diagnostic de la situation du parc immobilier du secteur. Par ailleurs, suite à cette enquête, un programme de financement a été mis au point au profit des établissements scolaires portant sur quatre années à raison de 1,5 milliard de dinars par an. Ainsi et dans le cadre du budget de l’Etat dans le cadre du programme de soutien à la croissance (2005-2009), il a été affecté un montant de 16,7 milliards de dinars inscrit à l’indicatif des wilayas au profit de 4 422 écoles primaires, soit 25% du total des établissements, ainsi que de 1 988 collèges et 932 lycées en Algérie. Il s’agit ainsi de 7 342 établissements tous cycles confondus pris en charge durant la période 2005-2007 sur un total de 23 016. Pour l’année 2008, explique le ministre, l’effort sera poursuivi a travers une enveloppe de 14,5 milliards de dinars octroyées dans le cadre de la loi de finances avec 4 milliards pour le cycle primaire, 3,170 milliards pour le moyen et 7,330 milliards pour le secondaire dont 4,5 milliards pour la restauration des anciens lycées à travers les wilayas d’Algérie.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Soir d’Algérie