ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La polygamie en Algérie

 
La polygamie est un sujet tabou en Algérie où la pratique reste souvent dans le cercle familial.
lundi 17 mars 2008.

La polygamie existe en Algérie. Selon Mme Lamine psychologue " la polygamie engendre rivalité, jalousie et haine qui se traduisent par des souffrances allant jusqu’à la dépression et au suicide car aucune femme n’accepte cette situation certaines font semblant, mais hélas derrière on se fait mal moralement et physiquement car la polygamie est une conséquence de “l’instabilité des mariages”. Instabilité qui pousserait d’un côté, les hommes à prendre plusieurs femmes au cours de leur vie. Et de l’autre côté, les femmes répudiées à accepter, bon gré, mal gré, un mari polygame pour éviter de rester célibataires. Ainsi plusieurs suicides ont été enregistré en Algérie et liés à la polygamie et même des meurtres, car souvent il y a des divergences et des tensions chez les épouses, mais aussi le mari tel un mal dominant dans la jungle subvenant aux besoins de plusieurs femelles en contrepartie de......et la femme dans tout ça n’a pas son mot à dire en subissant les affres d’une société ainsi que des pratiques que l’on croyait révolues.

Aujourd’hui, la polygamie est un sujet "tabou" en Algérie où la pratique reste souvent dans le cercle familial en ces temps où notre siècle est celui de la libération de la femme. Dans les sociétés occidentales où le système n’accepte pas les mariages multiples, il serait impensable de légaliser cette pratique. L’image d’un homme ayant plusieurs femmes est perçue comme un esclavage de la femme. Pourtant, ces mêmes sociétés monogames ont établi un système qui reconnaît la difficulté voire l’impossibilité de se contenter d’un seul partenaire sa vie durant, puisque le divorce et le remariage sont devenus très faciles. La séquence mariage-divorce-remariage rappelle la notion de la variété des rapports sexuels présente dans toute société polygame. Toutefois, les chiffres restent méconnus en l’absence de statistiques fiables. On peut donc en conclure que, du moins en ce qui concerne le statut de la femme et sa dignité, le divorce est préférable à la polygamie, mais chez nous, c’est loin d’être le cas.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après la Dépêche de Kabylie