ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie déclare la guerre aux pétards

 
De vastes opérations de saisies de pétards importés en Algérie ont été réalisées par les services des douanes algériennes.
mercredi 19 mars 2008.

Les pétards interdits en Algérie. Les différentes opérations de saisie menées par les services de sécurité et des Douanes n’ont pas réduit l’activité des vendeurs de pétards et dangereux feux d’artifices. Ces derniers sont parvenus à introduire de grandes quantités de pétards en Algérie. Cela laisse poser des questions sur les quantités réelles qui ont échappé au contrôle sur les différentes frontières. Les citoyens sont épatés par les grandes quantités de pétards et feux d’artifices dangereux, qui sont vendus sur les trottoirs depuis quelques jours. La célébration du Maoulid Echerif ressemble à une guerre. Des dizaines de personnes sont brûlées ou deviennent aveugles suite au mauvais usage de ces pétards. La protection civile a enregistré plus de 1500 interventions lors de la célébration de la naissance du Prophète l’année dernière. 17 incendies se sont déclarés dans des appartements, dont 16 à Alger, suite à l’utilisation des pétards et des feux d’artifice.

Des sources responsables à la Direction générale de la sureté nationale DGSN ont révélé à El Khabar qu’un plan sécuritaire exceptionnel sera mis en place dans le cadre de la sécurisation de la ville d’Alger des dangers induits par l’utilisation des pétards. Ce plan concerne en premier lieu les sièges des ministères et représentations diplomatiques, car certains pourraient profiter de l’Etat de trouble dans les quartiers, en pleine nuit, afin de commettre des crimes. La cellule de communication du commandement de la gendarmerie a indiqué que les opérations d’inspection et de contrôle effectuées par les différentes brigades à travers l’Algérie ont permis de saisir plus de 3 millions de pétards et des milliers de feux d’artifices dangereux.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après El Khabar