ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Les armes du GSPC transitaient par le Maroc

 
Un groupe terroriste qui faisait passer des armes du Maroc aux maquis du GSPC en Algérie sera jugé l’été prochain au tribunal de Boumerdès.
jeudi 20 mars 2008.

Le GSPC importe ses armes depuis le Maroc. Le tribunal de Boumerdés ouvrira, lors de la nouvelle session criminelle prévue l’été prochain, le dossier d’une cellule terroriste qui s’est spécialisée dans le trafic d’armes, à partir du Maroc jusqu’aux refuges de l’ex-Groupe Salafiste pour la prédication et le combat. Cette cellule a été démantelée par les services de sécurité qui sont parvenus à empêcher le transport d’un grand chargement d’armes et de munitions, à Biryane dans la wilaya de Ghardaïa, à l’automne 2006. Une source judiciaire a indiqué à El Khabar que l’enquête au sujet de neufs personnes impliquées dans le transport d’armes à partir des frontières entre l’Algérie et le Maroc ou celles du Sahel, a pris fin au niveau de la chambre d’accusation de la cour de Boumerdès, et le tribunal criminel de la même wilaya va prochainement examiner le dossier. Les accusations retenues contre eux sont le trafic d’armes et de munitions, appartenance à un groupe terroriste, financement et approvisionnement de groupes terroristes et non-dénonciation de ses membres. Quatre des accusés sont en fuite, selon les documents du dossier judiciaire, le plus important est Zouhir Harek, appelé « Sofiane Abou Haïdara », « émir » de la deuxième région du groupe salafiste, qui a été neutralisé par les services de sécurité l’année dernière.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après El Khabar