ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie et le Maroc deux frères ennemis

 
L’Algérie et le Maroc ont du mal à relancer leurs relations bilatérales en raison du conflit du Sahara Occidental que le royaume occupe illégalement.
samedi 22 mars 2008.

Le roi du Maroc et le président de l'Algérie. Le Maroc persiste d’ailleurs à vouloir considérer l’Algérie comme partie prenante dans le conflit qui l’oppose au Front Polisario. Ce qu’Alger a, de tout temps, dénoncé et rejeté en estimant que ce conflit concerne les deux seules parties protagonistes et que sa résolution relève de la légalité internationale et de la responsabilité des Nations unies. Dans le même entretien accordé à Reuters, le président Bouteflika a souhaité voir les deux parties « épuiser toutes les possibilités qu’offrent la négociation et l’avantage de pouvoir se parler directement sans pré-conditions pour trouver une solution durable au conflit ». Au lendemain de la fin des pourparlers de Manhasset IV, l’Algérie a réitérer son appel aux deux protagonistes en vue de « négocier de bonne foi et [de] créer une atmosphère favorable au succès du processus de paix en cours ». Pour l’Algérie, tant que le Maroc persiste à l’entraîner dans ce conflit, il ne peut y avoir de « normalisation » des relations bilatérales et... encore moins la possible édification d’une quelconque Union maghrébine.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après La Tribune