ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie aurait annulé une commande de chasseurs MiG-29

 
L’Algérie aurait annulé une commande de 34 chasseurs russes Mig-29 pour des raisons politiques selon le chef de l’Agence fédérale russe de l’industrie.
mardi 25 mars 2008.

L'Algérie et les avions MiG-29. « Les raisons du refus en ce qui concerne le contrat algérien sont plutôt d’ordre politique », a relevé Andreï Doutov dans une interview au quotidien russe Vedomosti, confirmant au passage des informations de presse sur l’annulation de la commande. « Ce ne sont pas des questions de production. Chaque pays cherche des alliés et le secteur des armements, c’est aussi la recherche d’alliés », a ajouté le chef de l’Agence fédérale. Le secteur aéronautique russe ne souffrira pas de cette annulation car le « ministère de la Défense de Russie envisage d’acquérir ces avions », a-t-il poursuivi sans préciser de nombre. Le reste des contrats avec l’Algérie, qui porte notamment sur la livraison d’avions de combat Soukhoï Su-30 MK et de Yak d’entraînement, n’est « pas menacé », affirme encore M. Doutov. En février, la presse russe avait rapporté que l’Algérie allait rendre à la Russie 15 chasseurs Mig-29, fournis en 2006 et 2007, en raison de leur qualité inférieure aux attentes. L’information n’avait pas alors été confirmée officiellement.

Les chasseurs qui seront rendus pourraient être vendus au ministère russe de la Défense ou à un pays tiers, avait indiqué le quotidien Kommersant. Des analystes russes avaient alors estimé que le problème des Mig était surtout dû à des pressions de la France qui tente de vendre à Alger ses chasseurs Rafale. La question de la qualité des avions de chasse russe a en effet été soulevée et explique la dernière visite éclair du président de la République en Russie. Manifestement, cette visite n’a pas permis de trouver une solution à ce différend technique, et, à ce titre, l’Algérie ne peut accepter un matériel militaire qui ne répond pas aux normes techniques qu’exige l’aviation militaire. L’Algérie est donc en droit d’annuler la commande des Mig-29 défectueux. Quant aux arguments avancés par le chef de l’Agence fédérale russe de l’industrie pour justifier l’éventuelle annulation par l’Algérie de la commande des 34 chasseurs russes, ils sont aisément compréhensibles même s’ils sont légers. D’autant plus que les relations algéro-russes en matière d’armement sont aussi stratégiques que traditionnelles.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après La Tribune