ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Algérie : Abdelaziz Bouteflika défend l’Islam

 
La semaine du Coran tenue en Algérie a été l’occasion pour la président Abdelaziz Bouteflika de défendre l’Islam et de dénoncer ses ennemis.
mardi 25 mars 2008.

Abdelaziz Bouteflika et l'Islam en Algérie. Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a présidé, hier à Dar El Imam à Alger en Algérie, l’ouverture des travaux de la 9ème Semaine du Saint Coran en présence du chef du gouvernement, Abdelaziz Belkhadem, et de son staff, des ambassadeurs accrédités et des responsables de zaouïa en Algérie. Alors qu’on pensait qu’il allait se prononcer sur le troisième mandat, le président Bouteflika a préféré ne parler que de culte. Lors de son discours de 30 minutes, il a tenu à défendre l’image du Prophète Mohammed (QSSSL). Une image sujette, ces derniers temps, à un dénigrement systématique et pernicieux de la part de certains esprits haineux, à commencer par l’amalgame savamment et volontairement nourri entre islam et terrorisme et les révoltantes caricatures de la personne du Prophète. « La haine et l’ignorance aveuglent les cœurs, que ce soit en Orient ou en Occident. On rencontre des gens qui tentent de toucher à la dignité du Prophète et à salir sa vie », a-t-il dénoncé, non sans relever l’existence d’esprits libres, de garde-fous, qui continuent d’exprimer leur « admiration, chacun à sa manière », à la personne du Prophète.

Voulant apporter la preuve incontestable de l’humanisme et de la grandeur de Mohammed (QSSSL), M. Bouteflika a cité des noms de penseurs occidentaux, dont Georges Bernard Chau, Thomas Carlier, Richard Alfred Castel et d’autres encore, qui encensent dans leurs œuvres et la religion musulmane et son Messager. « Il est temps de défendre l’islam contre le mensonge », a-t-il exhorté. Une manière d’apporter un argumentaire indiscutable contre les détracteurs de l’islam par l’étalage d’une pensée émanant de l’Occident même. Auparavant, le chef de l’Etat a estimé que cette tribune est « une occasion à saisir pour montrer aux générations futures une grande vérité historique dont nous sommes fiers », en précisant que « la société algérienne est connue pour son amour du Prophète (QSSSL) ». Face aux contradictions du monde contemporain portant la menace de transformer le progrès en malheur pour l’homme, il est devenu périlleux, affirme le Président, pour l’humanité de suivre l’exemple de Mohammed dans la quête de la paix. « L’égoïsme pousse à la tyrannie », a-t-il noté. Evoquant la vie exemplaire du Prophète, faite de fidélité, d’indulgence et d’amour du prochain, le premier magistrat du pays a fait savoir que l’humanisme de Mohammed (QSSSL) restera toujours une source pour la pensée islamique.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après La Tribune