ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Les travailleurs de la Fonction publique en grève le 13 avril

 
Une grève des travailleurs de la Fonctione publique est prévue les 13 et 14 avril prochains pour exiger du gouvernement qu’il réponde à leurs revendications.
samedi 5 avril 2008.

La fonction publique en Algérie bientôt en grève. Les syndicats autonomes réunis autour de la Coordination et la majorité de ceux appartenant à l’Intersyndicale ont opté pour un débrayage de deux jours pour, d’un côté, reconduire leurs revendications mais, d’un autre côté, prouver qu’il va falloir, tôt ou tard, compter avec eux. Hier, c’était un vendredi calme en apparence. La journée printanière cachait une importante ébullition de la scène syndicale autonome de la Fonction publique en Algérie qui se prépare à mener une grève de deux jours. L’annonce a été faite hier, en fin de matinée, lors d’une conférence de presse organisée au siège du SNTE par les membres de la Coordination nationale des syndicats autonomes de la Fonction publique (CNSAFP). Ainsi, les 12 organisations composant la Coordination et « une majorité » de ceux de l’Intersyndicale (ISAFP), donc pas moins de 15 des organisations syndicales de la Fonction publique (d’autres s’y joindront peut-être), prendront part à la grève des 13 et 14 avril 2008 qui s’annonce mobilisatrice.

Pourquoi ce débrayage ? « Devant la persistance des mêmes problèmes en Algérie (grille des salaires, pouvoir d’achat...), et devant l’attitude des pouvoirs publics à ignorer les syndicats autonomes de la Fonction publique, nous revenons à la charge pour défendre les intérêts des fonctionnaires et notre droit à l’exercice des libertés syndicales », a expliqué le Dr Merabet, porte-parole de la Coordination, dans une brève introduction au sujet de la prochaine grève. Impossible de ne pas évoquer les récentes déclarations du ministre du Travail, Tayeb Louh, lors du 11ème Congrès de l’UGTA, qui considère que les syndicats autonomes ne sont pas représentatifs étant donné qu’ils n’existent pas dans le secteur économique. Les membres de CNSAFP ne se sont pas fait prier pour lui répondre. Pour Meziane Meriane, les syndicats autonomes n’ont jamais dit qu’ils étaient représentatifs dans le secteur économique, par contre, « ils sont les seuls représentants légitimes des travailleurs de la Fonction publique », dit le SG du SNAPEST.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran