ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Bouteflika évoque les crimes de la France en Algérie

 
Le président Abdelaziz Bouteflika a critiqué la France pour ses graves crimes commis en Algérie pendant la période coloniale.
mardi 8 avril 2008.

Bouteflika, l'Algérie et la France. Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a critiqué, hier, avec véhémence, le passé colonial de l’Etat français en Algérie, dans un discours adressé aux participants au troisième congrès de l’Organisation nationale des enfants de moudjahidines, durant lequel le secrétaire général, Khalfa M’Barek, a été reconduit pour un autre mandat sans avoir eu besoin de se porter candidat. Bouteflika a déclaré dans un discours lu par son conseiller Mohamed Ali Boughazi, à l’hôtel El Aurassi, que la colonisation subie par l’Algérie « l’a entraînée de force dans le sous-développement, en plus de tous les différents crimes dans toutes leurs dimensions ».

Il a aussi indiqué que le Djihad qui a conduit à l’indépendance « signifie dans plusieurs de ses contenus, se libérer de l’immobilisme, rejeter les aspects honteux, et combattre les fléaux sociaux dans ce qu’a imposé la colonisation d’implantation en Algérie, le dépossédant de ses composantes civilisationnelles, et détruisant chez lui la volonté de créer et la liberté d’inventer ». Par ailleurs, Bouteflika a critiqué le djihad porté par les groupes Salafistes armés, évoquant « la différence entre le Djihad de libération nationale qui a sa légitimité et ses nobles objectifs, et le Djihad diffusé par certains dont les cœurs sont malades et qui n’ont pas assimilé son objectif ni son sens. Ils veulent l’utiliser pour semer le chaos sur terre, diffuser la peur, détruire la civilisation et imputer de fausses accusations à notre religion clémente qui appelle à la paix ».

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après El Khabar