ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Des juges écartés pour corruption en Algérie

 
Six juges accusés de corruption et abus de pouvoir en Algérie on été écartés de leur fonction selon le Haut Conseil à la Magistrature.
mardi 8 avril 2008.

La corruption chez les juges en Algérie. Le conseil de discipline du Haut Conseil à la Magistrature a radié six juges poursuivis en justice dans des affaires de corruption, abus de pouvoir et de non respect du devoir de réserve en Algérie. Certains juges ont estimé que ces verdicts sont une première dans l’histoire de la justice qui n’a jamais condamné un nombre aussi important de juges dans un délai aussi court. Des sources proches de la session disciplinaire ont révélé à El Khabar que le Haut Conseil à la magistrature a radié trois juges durant le premier jour de la session, Samedi. Le même sort a été réservé à trois autres juges dans le deuxième jour de la session. Le Haut Conseil à la magistrature a traité, hier, les dossiers de trois juges.

Selon ces sources, deux autres juges seront radiés vu qu’ils sont accusés des mêmes chefs. Elles ont indiqué que durant cette session, 17 juges ont comparu devant le conseil de discipline et ont été accusés, en plus de leur implication dans des affaires de corruption, d’abus de pouvoir, non respect du devoir de réserve d’impartialité, et falsification de documents en Algérie. Des juges qui n’ont pas comparu devant le conseil de discipline ont été surpris par ce qu’ils ont qualifié de caractère pénal exagéré qui a caractérisé le Haut Conseil à la magistrature depuis sa création. Depuis la première session de discipline qui a eu lieu au mois de Septembre 2005 jusqu’à cette session, soit huit session plus tard, les dossiers de 120 juges ont été traités.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après El Khabar