ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La mini-jupe indésirable en Algérie

 
Très peu de filles osent porter des mini-jupes en Algérie en raison du poids des traditions mais aussi des risques de harcèlement par les garçons.
jeudi 10 avril 2008.

La mini-jupe en Algérie. Combien sont-elles en Algérie à « oser » se mettre en minijupe ? Certainement très peu. Et les raisons ? Les Algériens ont toléré toutes sortes d’habits venant d’outre-mer (jeans, décolletés...), cependant et paradoxalement, la minijupe reste un interdit en Algérie ! « Je ne tolérerais jamais que ma sœur se mette en minijupe, c’est la limite de la vulgarité... et puis d’abord elle sera sans arrêt embêtée par nos jeune frustrés... », explique Yacine, un jeune serveur dans un café à Alger. Pour les intéressées (les filles), ce n’est pas l’envie qui manque, mais les mentalités ne le permettent pas. « Beaucoup de filles veulent se mettre en minijupe, mais elles sont certaines qu’elles seraient la cible des adolescents dans la rue. » En attendant que les mentalités changent, la fameuse minijupe, largement portée dans les années 1970, reste donc un luxe vestimentaire en Algérie et n’est portée que dans des lieux très privés lors des soirées branchées ou dans les cabarets et discothèques des villes touristiques comme Alger, Oran, Béjaia et Annaba.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après Info Soir