ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Arrêts maladie en Algérie : la traque aux fraudeurs s’accélère

 
La sécurité sociale va traquer les fraudeurs aux arrêts maladie en Algérie qui représenteraient près de 90% des cas d’arrêts de travail.
dimanche 13 avril 2008.

Arrêts maladie en Algérie. Le ministre du Travail, de la Sécurité sociale et de l’Emploi, Tayeb Louh, a promis aux directeurs et responsables de la sécurité sociale en Algérie, des sanctions qu’il a qualifiées de « foudroyantes » dans le cas de la découverte d’un assuré ayant bénéficié d’un certificat médical pour un arrêt maladie, sans qu’il soit malade. Il a assuré que ses services ont découvert des cas d’assurés qui ont bénéficié de congés de maladie et de remboursements y afférant, alors qu’il s’est avéré qu’ils se trouvaient en dehors du pays « en train de se balader ».

Le ministre a précisé hier, lors d’une rencontre avec les cadres et les médecins chargés du contrôle médical, que ce type d’infractions tombe sous le coup du code pénal, vu que le dossier du concerné, des responsables de l’agence et de tous ceux qui ont un lien avec l’affaire sont automatiquement déférés devant la justice. Dans ce contexte, le ministre du Travail a insisté sur la mise en application de la loi qui permet aux médecins chargés du contrôle médical de se rendre aux domiciles des bénéficiaires de congé de maladie en Algérie et de remboursement, afin de s’assurer de leur maladie. S’ils ne sont pas malades, « des mesures immédiates seront prises contre l’intéressé qui devrait être à la maison du moment qu’il est malade ».

Synthèse de Kahina, www.algerie-dz.com
D’après El Khabar