ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie surveille ses côtes

 
L’Algérie a adopté des mesures visant à protéger les bateaux algériens contre d’éventuelles attaques terroristes.
dimanche 20 avril 2008.

L'Algérie est-elle prête à faire face à la menace du terrorisme maritime ? Les forces maritimes algériennes ont adopté, en plus de l’application des articles de la loi de lutte contre le terrorisme en Algérie, inclus dans le code de sécurité des infrastructures portuaires et des bateaux depuis 2003, des mesures de surveillance strictes sur les mouvements des barques de pêche et de plaisance qui naviguent de manière illégale sur les côtes de l’Algérie. Selon des sources sécuritaires, la lutte contre le terrorisme maritime consiste à faire face aux menaces potentielles de la mer en direction des ports et des navires, et à empêcher les mouvements des groupes terroristes.

L’Algérie ne s’est pas contentée d’appliquer le code de protection des infrastructures portuaires et des bateaux, pour la lutte contre le terrorisme qui est entré en application en 2003, mais elle a adopté en plus de cela une stratégie sécuritaire qui a consisté en des mesures et méthodes de travail et d’intervention spéciales, qui se sont concentrées sur des opérations d’inspection périodiques de 4826 barques de pêche et 18 642 barques de plaisance avant qu’elles ne quittent les ports, à leur retour ou bien lorsqu’elles sont amarrés. Par ailleurs, les forces maritimes des eaux territoriales s’étendant sur les côtes algériennes à une profondeur de 12 milles marins, assurent les mouvements de pas moins de 300 navires étrangers qui se déplacent de l’est à l’ouest de la Méditerranée horizontalement, et autant de navires se déplacent vers l’Algérie à partir des côtes du sud de l’Europe.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après El Khabar