ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Les chrétiens d’Algérie se plaignent à l’ONU

 
Les branches de la communauté chrétienne en Algérie présentent leurs rapports à l’ONU lors de rencontres secrètes.
dimanche 20 avril 2008.

Les chrétiens en Algérie. Des rencontres secrètes de groupes religieux appartenant à la communauté chrétienne en Algérie ont révélé leur détermination à déposer un rapport détaillé de leur situation concernant l’exercice des cultes religieux à l’Union Européenne et à l’Organisation des Nations unies. Ces rencontres ont inclus des témoignages des membres de ces groupes, assurant qu’ils poursuivent la pratique de leurs cultes, bien qu’ils soient soumis à l’interdiction des autorités. Dans un P.V de la réunion de « la commission de coordination » entre les groupes chrétiens dont El Khabar a obtenu une copie, il a été indiqué qu’une rencontre qui a regroupé les représentants de cinq communautés chrétiennes d’Algérie a été tenue les 6 et 7 février derniers dans un lieu qui n’a pas été déterminé. Cette rencontre a abordé la situation des chrétiens suite à la décision des autorités de fermer plusieurs lieux de culte religieux, pour leur non-conformité à la loi sur l’exercice des cultes non-musulmans parue en 2006.

Le P.V rapporte avec précision le contenu des interventions des représentants des chrétiens d’Algérie. Le représentant de la branche de Ouacif à Tizi Ouzou a demandé à « la commission de coordination » de se dépêcher d’établir un constat sur l’exercice des cultes chrétiens, il a déclaré précisément : « N’oubliez pas qu’il y a des personnes à l’Union européenne et aux Nations unies qui attendent un rapport détaillé sur notre situation ». Un individu de la même église, répondant au nom de Mustapha, a établi une autocritique dans son intervention en indiquant : « Nous avons commis de nombreuses erreurs, et les comportements de certains frères ne doivent pas se répéter. Il faut veiller à ne pas tomber dans le piège de la critique de l’Islam, comme nous devons accepter les différences entre nous et les musulmans, l’Algérie est en définitive un pays musulman ». A noter que l’Europe et les Etats-Unis ont exprimer leur souhait qu’Alger abroge la loi sur la pratique du culte.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après El Khabar