ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Allégements des programmes scolaires en Algérie

 
Des allégements dans les programmes scolaires en Algérie seront appliqués dès la rentrée prochaine selon le ministre de l’Education.
mardi 22 avril 2008.

L'école et les programmes scolaires en Algérie. Boubakeur Benbouzid a annoncé, hier, que des allégements dans les programmes de l’Education nationale ainsi que dans le volume horaire dans les trois paliers de l’enseignement en Algérie, seront appliqués dès la rentrée prochaine. Le ministre a également indiqué que le jeudi sera un jour de repos pour les élèves du primaire. Le ministre, qui intervenait au cours d’une conférence de presse animée au siège de son département, a expliqué que ces changements « ne veulent pas dire échec », mais ont été opérés en raison de l’incapacité de l’élève à supporter un programme lourd et des horaires pesants. Plusieurs raisons plaident en faveur d’un tel changement, a soutenu le ministre. Selon lui, un sondage qui a touché un échantillon de 7.000 praticiens (enseignants, inspecteurs, chefs d’établissements éducatifs et parents d’élèves), a été mené à travers 15 wilayas d’Algérie, tous cycles confondus. Selon ce sondage, les praticiens ont appelé à l’allègement des programmes d’enseignement des différents cycles, ainsi que des volumes horaires, au renforcement de la formation des enseignants et des inspecteurs et à l’enrichissement du manuel scolaire et du guide de l’enseignant.

Il faut ajouter à cela la nécessité de réduire le nombre de tests mensuels d’évaluation continue. L’on préconise pour la mise en oeuvre de ces changements, des mesures d’urgence et d’autres, à moyen et long termes. Ainsi l’opération d’allégement du programme scolaire en Algérie consiste à éviter les redondances ou répétitions des programmes dans l’ensemble du cursus. Ne donner que les connaissances structurantes de la discipline et de ne pas donner les informations superflues. Il est aussi recommandé de ne pas surcharger l’élève en lui enseignant des chapitres qui ne constituent pas des pré-requis pour lui. L’on insiste également, pour assurer une articulation des programmes entre les cycles scolaires. En ce qui concerne les horaires, notamment ceux du primaire, la plus importante mesure réside dans le fait d’institutionnaliser des séances de « remédiation » pédagogique aux élèves en difficulté dans les langages fondamentaux (arabe, mathématiques et français) qui se dérouleront les lundis après-midi et dont les séances seront assurées obligatoirement par des enseignants. Il est préconisé aussi l’introduction de l’éducation morale au début de chaque matinée pendant 15 minutes et l’unification des horaires d’entrée et de sortie des élèves. Les séances d’enseignement passent, quant à elles, de 30 à 45 minutes. Ainsi, le volume horaire hebdomadaire passera, selon le ministre de 27 à 24 heures en 1ère et 2e années, de 28 heures et demie à 25 heures et demie en 3e année et, enfin, de 27 heures et demie, à 24 heures et 45 minutes en 4e et 5e années.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran