ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Le journaliste juridiquement reconnu en Algérie

 
Le métier de journaliste est désormais juridiquement reconnu en Algérie après l’adoption d’un texte par le Conseil du gouvernement.
vendredi 25 avril 2008.

Le journaliste en Algérie. Adopté, avant-hier, en Conseil du gouvernement, le décret exécutif relatif aux régimes spécifiques des journalistes et assimilés, va-t-il remodeler la donne "sociale" au sein des entreprises de presse en Algérie ? Le SNJ nous apprend que le texte en question est une œuvre commune au ministère de la Communication et au Syndicat national des journalistes à travers une commission mixte installée en novembre 2006 à laquelle se sont joints les ministères du Travail et de la Protection sociale ainsi que des experts en matière de la communication et de la relation de travail. C’est en fait un texte sur lequel l’Algérie aura officiellement pris 18 ans de retard comme le reconnaissent ses rédacteurs qui notent, que le législateur avait déjà "pris la mesure des particularités inhérentes au métier de journaliste" à travers les dispositions de l’article 4 de la loi 90-11 relative aux relations de travail, Malgré donc cette prise de conscience, les journalistes auront langui dans un régime de pis-aller. Leur relation de travail est prise en charge dans le seul cadre général des lois du travail et cela bien sûr au préjudice des spécificités évidentes qui se rattachent au métier.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après la Dépêche de Kabylie