ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Le Maroc veut un rapprochement avec l’Algérie

 
Le Maroc se dit prêt pour un rapprochement avec l’Algérie dans le cadre d’une stratégie globale de coopération entre les deux pays.
mardi 6 mai 2008.

L'Algérie et le Maroc. Le Maroc est, une nouvelle fois, revenu à la charge sur le dossier de la réouverture des frontières avec l’Algérie. Le Chef de la diplomatie marocaine, M. Taïeb Fassi Fihri, a, une fois encore, remis sur la table la question de la réouverture des frontières entre les deux pays, lundi, en recevant le chargé d’affaires algérien à Rabat. Le Maroc ’’réitère son engagement sincère en faveur d’une normalisation de ses rapports bilatéraux avec l’Algérie soeur et voisine », a déclaré le ministre marocain. Il a ainsi souligné que « le Maroc appelle, de nouveau, à la réouverture de la frontière terrestre entre les deux pays, fermée depuis 1994, et à la reprise de la coopération bilatérale dans ses différents volets ». M. Fassi Fihri a transmis, au chargé d’affaires à l’ambassade d’Algérie à Rabat, une proposition du gouvernement marocain consistant dans la tenue d’une réunion des ministres des Affaires étrangères et de l’Intérieur des deux pays.

Le but est de « faire le point sur l’état des relations bilatérales, d’examiner les questions en suspens et d’arrêter, d’un commun accord, les modalités d’une relance effective et durable des relations entre les deux pays frères », indique un communiqué du MAE marocain. Le ministre marocain, qui est dans la diplomatie depuis presque dix ans, proche du Roi du Maroc et un de ses plus intimes, compte relancer ce dossier dans un contexte international et régional particulier. Cette autre sortie médiatique de Rabat se veut être un rappel à la communauté internationale, particulièrement européenne et française notamment, que c’est plutôt à Alger qu’il fait le plus froid dans les relations entre les deux pays maghrébins. Une tactique qui a contribué, malheureusement, à donner une image plutôt décevante des relations que Rabat veut réamorcer avec l’Algérie. Car, dans cette position, il y a beaucoup d’hypocrisie politique. Encore faut-il, pour cela, que le Maroc adopte une vision plus réaliste de la réalité socio-politique et stratégique actuelle dans le Maghreb.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran