ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie et la France coopèrent dans la Protection civile

 
L’Algérie et la France ont signé un accord de 2,2 millions d’euros pour la modernisation de la Protection civile algérienne.
mardi 6 mai 2008.

L'Algérie, la France et la Protection civile. La ministre française de l’Intérieur, Michèle Alliot-Marie, effectue, pendant ces deux jours, sa deuxième visite en Algérie en comptant avec celle de 2004 en tant que ministre de la Défense. « C’est la deuxième fois que je viens en Algérie, cette fois-ci à l’invitation de mon homologue (...). Nous avons déjà des programmes de coopération dans différents secteurs, sécuritaire, dans le domaine de la protection civile, de l’aménagement de l’administration territoriale ; ce sont des coopérations qui existent », a-t-elle affirmé dans le salon d’honneur de l’aéroport international d’Alger. « Ce que je souhaite, c’est que nous puissions développer au mieux ces coopérations dans un certain nombre de secteurs pour nous permettre, en bénéficiant de l’expertise des uns et des autres, d’assurer le mieux possible la protection de nos concitoyens contre tous les risques qui peuvent les menacer, les risques du terrorisme, bien entendu, les risques de la criminalité et de la grande criminalité y compris sous ses nouvelles formes », a précisé la ministre française.

Michèle Alliot-Marie a, cependant, beaucoup insisté sur la coopération entre les deux pays dans la gestion des risques de catastrophes naturelles. « Nous voulons développer notre coopération également dans les risques qui résultent des catastrophes naturelles que nous avons connues en France, au cours de l’été en particulier, où l’Algérie est venue nous aider avec ses équipes et des risques qu’à connus, également, l’Algérie avec le tremblement de terre où ce sont les équipes françaises qui sont venues apporter leur concours aux équipes algériennes ». Elle a fait part, à cet effet, de l’existence de programmes de formation et d’échanges d’expertise entre la protection civile algérienne et les sapeurs-pompiers français. Il est d’ailleurs prévu qu’elle rende visite, aujourd’hui, à Mustapha El-Hebiri, le directeur général de cette institution dont le siège se trouve à Hydra. Et c’est chez ce corps qu’elle animera une conférence de presse avec Zerhouni. Avant, El-Hebiri aura signé avec son homologue français un important accord de coopération en matière de sécurité civile. Il s’agira d’une convention instaurant le Fonds de solidarité prioritaire (FSP) par laquelle la France compte aider l’Algérie à renforcer ses capacités d’action en matière de sécurité civile. Paris prévoit de dégager une enveloppe de 2,21 millions d’euros pour la modernisation des services de la protection civile algérienne et d’assurer la formation et la spécialisation de ses personnels, notamment les nouvelles recrues.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran