ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie émet des réserves sur l’Union pour la Méditerranée

 
L’Union pour la Méditerranée œuvre à exercer une tutelle sur l’Algérie selon une source diplomatique algérienne.
mardi 6 mai 2008.

L'Algérie et l'Union pour la Méditerranée. L’Algérie émet des réserves sur le projet du président français Nicolas Sarkozy afin de créer l’union pour la Méditerranée, c’est ce qui explique, selon une source diplomatique algérienne, « la temporisation » au sujet de sa position finale sur l’initiative et son alignement sur d’autres pays arabes qui ont annoncé leur soutien au projet d’Union pour la Méditerranée. L’Algérie justifie son « manque d’empressement au sujet de son adhésion à l’initiative » par la crainte d’être victime de la logique de « tutorat et de paternalisme » chère à la France.

La même source a précisé dans une déclaration à El Khabar que l’Algérie n’a réclamé aucun poste dans les structures de l’union pour la Méditerranée, car « elle attend la clarification des visions des responsables du projet, ses objectifs et les moyens d’y parvenir, d’autant plus que le projet a connu une modification de la part de l’Union européenne, même si elle (l’Algérie) accueille positivement n’importe quel espace, du point de vue du principe ». La même source a révélé que les ministres des Affaires étrangères de l’Union maghrébine vont étudier, lors de leur rencontre semi-annuelle, prévue avant la fin juin, l’avant-projet qui sera présenté devant les présidents des pays concernés par l’initiative française le 13 juillet prochain à Paris.

Synthèse de Billal, www.algerie-dz.com
D’après El Khabar