ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Bac Algérie 2008 le samedi 7 juin

 
Le début des épreuves du Bac Algérie 2008 est prévu le samedi 7 juin selon le ministère de l’éducation.
mercredi 14 mai 2008.

Examen Bac Algérie 2008. Fin des cours et place aux préparatifs pour l’examen du baccalauréat. La phase « révisions » pour le Bac Algérie 2008 commence dès aujourd’hui, soit à vingt-trois jours du jour J, prévu le 7 juin. Les candidats n’auront pas à s’inquiéter dans la mesure où les cours devant être révisés ont été déterminés. Le ministère de l’Education nationale a fait le point sur la progression des programmes, toutes spécialités et matières confondues. Il a rendu publique la liste des programmes dans les six filières et les 64 matières, concernés par l’examen. Il a ainsi limité le seuil minimal des révisions. A titre d’exemple, pour la filière langues étrangères, les candidats se limiteront à réviser leurs cours jusqu’à la leçon intitulée « Inciter son interlocuteur à agir ». Pour la même filière, en anglais, la limite est fixée à « Listing and speaking / reading and wrinting ». C’est le même seuil qui est arrêté pour les filières lettres et philosophie.

En histoire et géographie, la révision est limitée à « La maturation de la conscience nationale » et au « Développement au Nigéria ». Pour toutes les filières, les candidats ne peuvent en aucun cas être surpris le jour de l’examen par des questions sur leçons n’ayant pas été dispensées ou qui ne font pas partie du tableau dressé par le ministère de l’Education. L’office national des examens et des concours (ONEC), chargé d’élaborer les sujets du Bac Algérie 2008, n’aura pas à franchir la limite tracée par le ministère qui avait auparavant chargé une commission nationale d’évaluer la progression des programmes dans l’ensemble des lycées, à l’échelle nationale. Cette délimitation du seuil de progression pédagogique est destinée, selon le ministère, à sérier les programmes de référence pour l’élaboration des sujets d’examen du baccalauréat. « Ce seuil fixe les limites des programmes de référence pour l’élaboration des sujets d’examen du baccalauréat », souligne le ministère dans son communiqué rendu public hier.

Synthèse de Kahina, www.algerie-dz.com
D’après Le Jeune Indépendant