ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie irritée par la Libye sur l’accord de paix au Mali

 
L’Algérie est à l’évidence irritée par le parasitage de la Libye sur l’accord de paix entre le gouvernement malien et les Touaregs du nord du Mali.
samedi 17 mai 2008.

L'Algérie, le Mali et la Libye. Les autorités algériennes observent avec embarras l’entrée du guide libyen Mouamar Khadafi sur la ligne de négociations entre le gouvernement malien et les Touaregs du Nord du pays, considérant que cela parasite l’accord de paix conclu à Alger en 2006. Le Premier ministre libyen, Al Baghdadi Ali Al Mahmoudi, sera informé de l’embarras d’Alger lors d’une visite qu’il effectuera en Algérie, à partir d’aujourd’hui. Une source qui a suivi la préparation de la visite a précisé que quatre dossiers principaux seront débattus par Al Mahmoudi et le Chef du gouvernement Abdelaziz Belkhadem, qui sont : les développements de la crise malienne, le problème des détenus algériens dans les prisons de Libye, la coordination pour faire face à l’extension d’Al Qaïda dans le Sahel africain, ainsi que la création d’une dynamique dans la coopération économique, qui reste en deçà du dialogue politique bilatéral.

La source a indiqué à El Khabar que les responsables algériens que rencontrera Al Baghdadi « vont lui assurer que l’Algérie considère l’adhésion de la Libye au processus de négociations entre les belligérants maliens, après le début d’application de l’accord de paix, comme un manque de convenance diplomatique du côté de Tripoli ». Allusion faite à une rencontre entre les représentants de Bamako et les touaregs de Kidal, le mois passé, à Tripoli, sous le parrainage de Mouamar Khadafi. Selon la source, l’Algérie appelle les concernés à revenir à l’accord de paix, partant du fait qu’il comprend des solutions cautionnées par les deux parties. Quant au second dossier qui suscite la polémique depuis des mois, il s’agit de la crise des Algériens qui croupissent dans les prisons libyennes. Cette question sera traitée avec acuité lors de la visite qui dure deux jours.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après El Khabar