ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie compte 52 sociétés de gardiennage

 
Un total de 52 sociétés de gardiennage existent en Algérie selon le ministre de l’Intérieur Nouredine Yazid Zerhouni.
samedi 17 mai 2008.

Les sociétés de gardiennage en Algérie. « Il existe 52 sociétés de gardiennage, ayant une mission para-policière, en Algérie qui sont sous surveillance permanente des services de police, de la gendarmerie et du département de recherche et de sécurité (DRS) », a déclaré M. Zerhouni lors d’une séance plénière du conseil de la nation consacrée aux questions orales. Interrogé sur les missions et fonctions de ces sociétés de gardiennage, sur le statut de ses agents ainsi que sur l’importance de revoir les lois qui les régissent et qui n’ont pas été amendées depuis la Constitution de 1989, le ministre s’est montré rassurant, précisant que ces sociétés n’exercent pas dans l’anarchie et sont soumises à une surveillance permanente de la part des services de sécurité et de son département qui délivre les permis d’exercice.

« Il existe 38 sociétés qui ont déjà été sanctionnées, 7 ont été fermées et 31 n’ont pas obtenu le renouvellement de leurs permis d’exercice », a-t-il dit, admettant toutefois, l’existence de quelques insuffisances dans leur fonctionnement et réfuté le fait que ces sociétés « activeraient dans un flou total ». Il a par ailleurs rappelé que ces sociétés de gardiennage ont émergé en Algérie durant la décennie noire qui a contraint les pouvoirs publics à les créer, en raison des effectifs restreints des services de sécurité (police et gendarmerie) de l’époque. Le ministre a dans ce contexte indiqué que les postulants à ce type d’activité sont soumis auparavant aux exigences d’enquêtes minutieuses, soulignant que même les agents de sécurité recrutés et qui s’entraînent au maniement des armes dans le corps de police, sont soumis aux mêmes exigences.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après Le Financier