ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Graves violences à Berriane en Algérie

 
La ville de Berriane dans le sud de l’Algérie (w. Ghardaïa) a connu de graves affrontements entre les M’zab et les Arabes.
lundi 19 mai 2008.

Berriane en Algérie. Les habitants de la localité de Berriane, dans la wilaya de Ghardaïa (sud de l’Algérie), ont vécu l’horreur dans la nuit du samedi, lorsque vers 22h30 un groupe de plus d’une centaine d’individus cagoulés ont mené une incursion dans le quartier de Baba Saâd. Ces agresseurs non identifiés jusqu’à présent ont incendié des locaux commerciaux, pillé des maisons après en avoir chassé les propriétaires et saccagé des véhicules. Selon le témoignage d’un habitant du quartier, « les agresseurs armés sont venus dans la nuit pour s’attaquer aux habitants du quartier. Rien n’a pu empêcher le massacre. A cette heure tardive de la nuit, tous les habitants cherchaient à fuir le quartier. Tout le monde courait dans tous les sens. Nous avons été terrifiés par ces actes de violence qui continuent à Berriane entre les M’zab et les Arabes. Notre situation est tellement tragique que nous sommes incapables de décrire ce qui est advenu de cette ville depuis vendredi dernier ». C’était une nuit que les habitants ne sont pas près d’oublier. Plusieurs blessés et des dégâts matériels importants, c’est le bilan de cette attaque. (Connectez-vous sur le forum algerie-dz.com pour commenter l’article : http://www.algerie-dz.com/forums)

La même source affirme que la mosquée « Attik », la plus ancienne à Haï Barboura, a été saccagée de même que Dar Imam au niveau de laquelle les agresseurs ont fait exploser une bouteille de gaz butane. Selon un habitant du quartier, « nous avons ramassé des cartouches après leur départ ». Certains habitants du quartier se sont opposés aux agresseurs. Et après plusieurs heures d’affrontements et l’intervention des services de sécurité, le calme semblait revenir au quartier. Mais la crainte de revivre la terreur hante tous les esprits. Le représentant de la fédération du FFS à Ghardaïa (sud de l’Algérie) indique, pour sa part, que « dans le quartier d’El-Moudjahidine, des maisons ont été incendiées, des commerces pillés et saccagés. Tandis que dans le quartier de Baba Saâd, une école coranique a été détruite ». Le même interlocuteur relève un fait nouveau dans ces événements, « de peur de revivre le même drame, des habitants de Baba Saâd sont en train de plier bagage à la recherche d’un autre endroit pour vivre. Ils ne veulent plus rester ici ». Dans la journée de dimanche, la situation s’est calmée, nous diront nos sources. Le dispositif de sécurité a été renforcé pour parer à toute reprise des hostilités et des brigades anti-émeutes ont été mobilisées dans les différents quartiers de la localité de Berriane. Des arrestations ont été opérées parmi les manifestants.

Synthèse de Souad, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran