ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La majorité des locataires de logements OPGI en Algérie ne paient pas

 
Près de 60% des locataires de logements gérés par les OPGI en Algérie ne paient pas leurs loyers selon le ministre de l’habitat.
jeudi 5 juin 2008.

Logements OPGI en Algérie. Les OPGI (Office de promotion et de gestion de l’immobilière) ne gèrent que 10 % du parc immobilier en Algérie, a affirmé, hier, le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, Noureddine Moussa, sur les ondes de la chaîne I de la radio nationale. L’entretien du parc immobilier nécessite, a-t-il ajouté, l’implication des citoyens. L’invité de l’émission Tahaloulet a affirmé que seuls 40 % des locataires, à l’échelle nationale, payent leurs loyers aux OPGI. Cette situation s’est négativement répercutée sur l’état des immeubles. La rencontre internationale sur la gestion immobilière, qui sera tenue la semaine prochaine, permettra d’élaborer un nouveau cadre juridique, a-t-il ajouté, pour organiser l’opération d’entretien et de gestion du parc immobilier en Algérie.

Le ministre a signalé que 70 % du parc immobilier des villes côtières est constitué d’habitations précaires. Dans le cadre de la lutte contre l’habitat précaire, un programme de 140 mille unités a été réalisé durant l’année 2007/2008. Concernant la question des chalets de Chlef, le premier responsable de ce département ministériel a indiqué que le gouvernement a pris une série de mesures pour régler ce problème. Dans ce sens, il a été décidé de permettre aux habitants d’acquérir ces chalets et de bénéficier d’un prêt avec un taux d’intérêt de 2 %. Pour l’opération de distribution des logements en Algérie, il a souligné qu’actuellement 544 mille unités sont en voie de réalisation. Evaluant le programme présidentiel de un million de logements, ce responsable a assuré qu’« au rythme où vont les travaux de ces projets, nous pouvons être optimistes ». Jusqu’au 31 mars dernier, 460 mille unités ont été réalisées et 544 autres ont été lancées.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après Le Jeune Indépendant