ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie pourrait participer au sommet de Paris

 
L’Algérie sera probablement présente au sommet de Paris sur l’Union pour la Méditerranée selon le ministre Mourad Medelci.
samedi 7 juin 2008.

L'Algérie et le sommet de Paris. Relancé sur la participation algérienne au Sommet du 13 juillet, le ministre algérien des Affaires étrangères, Mourad Medelci répond : « Nous attendons le projet de déclaration du Sommet, ainsi que les réponses à nos interrogations », tout en rassurant que « l’Algérie veut être partie prenante » de ce projet. Alger gardera donc le suspense sur le niveau de la représentation jusqu’à la veille du Sommet, qui verra certainement la participation du président israélien et, par conséquent, l’absence des présidents libyen et syrien. L’Algérie et d’autres membres du Forum souhaitent des éclaircissements concernant la nature des liens entre les différentes institutions de l’UPM, comme la co-présidence et le secrétariat, leurs lieux d’installation et les financements de leurs activités, ainsi que la nature des projets qui seront lancés.

Selon Medelci, même la dénomination de l’Union pour la Méditerranée a fait l’objet de réserves lors des travaux de la réunion de vendredi. D’ailleurs, dans le communiqué conjoint issu de la 15ème Conférence des ministres du Forum méditerranéen, il est fait référence, pour désigner l’UPM, au « Processus de Barcelone / Union Pour la Méditerranée ». De toute façon, le Sommet du 13 juillet « ne sera qu’un départ », affirme le MAE. « Ne vous attendez pas à ce que tout soit clair à cette date », prévient-il, comme pour tempérer les ardeurs de ceux qui voient dans l’UPM « la » solution en matière de partenariat nord-sud du bassin méditerranéen. Medelci a également tenu à rassurer que ce futur ensemble ne va pas isoler les pays du sud de la Méditerranée de leur ensemble géographique naturel. « Il n’est pas question que l’UPM crée une brèche entre les pays du nord de l’Afrique avec le reste du continent », a-t-il insisté. Il a été également convenu « d’associer l’ensemble des partenaires du processus euro-méditerranéen à l’élaboration de la déclaration du Sommet de Paris » et « ont discuté de l’utilité d’une réunion ministérielle préparatoire » avant le 13 juillet.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran