ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie et l’Espagne coopèrent dans la lutte contre le terrorisme

 
L’Algérie et l’Espagne ont signé une convention en matière de sécurité, de lutte contre le terrorisme, le crime organisé et l’immigration clandestine.
lundi 16 juin 2008.

L'Algérie et l'Espagne coopèrent contre le terrorisme. Paraphée, coté algérien par le ministre de l’Intérieur et des collectivités locales, Noureddine Yazid Zerhouni et de son homologue Alfredo Perez Rubalcaba, côté espagnol, cette convention sera ainsi la première du genre entre l’Algérie et l’Espagne qui entretiennent pourtant de bonnes relations. Il aura fallu donc attendre sept longues années après la signature du contrat d’amitié, de coopération et de bon voisinage entre les deux pays, du temps du gouvernement Aznar en 2001, pour que le protocole soit enfin signé. Depuis tout ce temps, Algériens et Espagnols ont multiplié les rencontres et les négociations autour de ce que sera concrètement le protocole d’accord signé hier, au niveau du ministère de l’Intérieur. « C’est la première fois que le projet sera mis noir sur blanc », a déclaré le ministre de l’Intérieur espagnol dès son arrivée hier matin, à l’aéroport international Houari Boumediene.

Interrogé par les journalistes au salon d’honneur de l’aéroport, sur le sort des dix Algériens suspectés d’appartenir à un réseau de financement du terrorisme et arrêtés par les autorités ibériques il y a de cela quelque jours, M. Rubalcaba a indiqué que six d’entre eux sont inculpés par la justice de son pays. Il soulignera, concernant les quatre autres personnes, qu’elles sont toujours auditionnées et « qu’il y a de fortes probabilités qu’elles soient à leur tour inculpées » pour les mêmes motifs. Par ailleurs, Zerhouni a affirmé que les négociations pour l’extradition des Algériens détenus en Espagne pour des affaires liées au terrorisme sont toujours en cours. « La signature de l’accord d’extradition est sur la bonne voie », a fait savoir le ministre de l’Intérieur. Zerhouni a assuré en outre, concernant les immigrants clandestins arrêtés en Espagne, que « l’Etat fera son devoir et accordera des facilités pour le retour de ces Algériens dans leur pays ».

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran