ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’ANP gardienne de la république en Algérie

 
L’armée nationale populaire (ANP) est au coeur de la lutte contre le terrorisme en Algérie et oeuvre pour la préservation du caractère républicain de l’Algérie.
mercredi 25 juin 2008.

L'ANP et l'Algérie. Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, chef suprême des forces armées, ministre de la Défense nationale, était hier à Cherchell à l’Académie militaire interarmes (AMIA) sise dans la wilaya de Tipasa. Il a affirmé que l’Armée nationale populaire doit être un outil de défense « flexible et dissuasif ». Elle doit aussi pouvoir « prévenir les risques quels qu’ils soient » a affirmé son chef suprême. Sans critiquer ou porter le moindre reproche à son « rendement » actuel, - il n’y a pas lieu ici de rappeler le rôle de l’armée dans la préservation du caractère républicain de l’Algérie - il n’en reste pas moins que de l’avis du Président « il est impératif que nous fassions de l’Armée nationale populaire un outil de défense intégré, toujours prêt à servir, flexible et dissuasif ». Mieux, le ministre de la défense souhaiterait que l’ANP s’implique davantage, puisque a-t-il affirmé, elle doit même être « capable de prévenir les risques quels qu’ils soient, de les évaluer dès l’apparition de leurs signes précurseurs et d’y faire face le cas échéant ».

Et pour cause, l’Algérie est loin d’être à l’abri de menaces, puisque la sophistication de l’armement et les moyens technologiques mis à la disposition des militaires, au point où le monde est devenu un petit village, font que l’on n’est jamais suffisamment prémuni contre tout danger. Du reste, c’est certainement à bon escient que le président Bouteflika rappellera au sein même de l’Académie interarmes de Cherchell qui assure la formation d’officiers et de sous-officiers de l’armée, ceux-là même qui un jour seront appelés à occuper les hauts postes dans la hiérarchie militaire que « nous vivons dans un monde chargé de risques de nature multiple et changeante. Aussi, devrons-nous veiller à faire évoluer notre instrument de défense à travers la professionnalisation et la formation des nouveaux éléments de notre Armée nationale populaire, une formation adaptée aux exigences d’une défense moderne et à la nature des défis », a-t-il ajouté.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jour d’Algérie