ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Le mariage coûte cher en Algérie

 
Le coût du mariage en Algérie a connu une croissance exponentielle ces dernières années et atteint en moyenne plusieurs dizaines de millions de centimes.
vendredi 4 juillet 2008.

Le mariage coûte très cher en Algérie. C’est l’été en Algérie, les rendez-vous des fêtes de mariage sont déjà arrêtés, joie et bonheur sont au rendez-vous, mais aussi et pour les concernés, les mariés et leurs familles, c’est toute une série de préparatifs et de dépenses de plus en plus chers à assumer. Des dépenses sont tantôt nécessaires, parfois farfelues juste pour le besoin de faire mieux, d’éviter les commentaires et de se distinguer. Qui casque le plus, la mariée ou le marié ? Difficile de trancher car de part et d’autre la note est très salée, et ne cesse de flamber d’année en année. Cela au nom de la nouveauté et du chic. De la location de la salle à l’orchestre - la troupe de la zorna - en passant par le traiteur, le fleuriste et la belle caisse pour le cortège, sans oublier le dîner offert en aparté à la famille et aux amis et la réservation à l’hôtel pour la nuit de noces, il y en a pour toutes les bourses, mais surtout pour toutes les fantaisies. Ainsi, et si réserver une salle tient d’une véritable prouesse, vu qu’il faut s’y prendre parfois des semaines à l’avance, le paquet à y mettre pour un après-midi seulement commence à partir de 100 000 DA. Laquelle ajoutera : « Le caméraman nous a demandé 12 000 DA et le photographe 10 000 DA. On ne va pas prendre la mariée en photos avec un appareil jetable quand même », s’est-elle indignée.

Si les frais de la salle et de la cérémonie d’un mariage en Algérie coûtent les yeux de la tête, une dépense assez particulière et ô combien indispensable, voire obligatoire, est prise en compte. Souvent et suivant les accords entre les familles des mariés, cette dépense est à la charge du marié. « La mariée se fait belle pour lui, c’est normal que ce soit lui qui débourse », nous assure-t-on le plus souvent. Cette dépense concerne l’aspect esthétique qui permet toute une métamorphose de la mariée en reine d’un soir. C’est au salon « Houda et Nina » qu’on a un aperçu sur les prix. Il est donc question de 7 000 da et plus pour la coiffure et le maquillage de soirée, de 2 000 jusqu’à 3 500 Da le nettoyage de peau. Dans d’au-tres instituts de beauté très huppés et en vogue bien sûr, ces prix peuvent être multipliés par deux. « C’est tout à fait normal que ceux qui peuvent se le permettre doivent en profiter, on ne se marie qu’une fois », nous confie une mariée, rencontrée dans ce salon. La tournée des prix d’une cérémonie se clôture avec la facture de la réservation de l’hôtel pour la nuit de noces, 12 000 DA dans les hôtels quatre étoiles et jusqu’à 35 000 DA dans les grands hôtels.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jour d’Algérie