ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’armée recrute en Algérie

 
L’armée a lancé une vaste opération de recrutement en Algérie dans le cadre de la stratégie de professionnalisation de l’ANP.
mardi 15 juillet 2008.

Soldats de l'armée en Algérie. Dans le cadre de la professionnalisation de son fonctionnement et de ses effectifs, l’Armée nationale populaire (ANP) lance une vaste opération de recrutement qualitatif et quantitatif en Algérie. L’ANP semble bien partie pour jouer un rôle prépondérant dans la nouvelle stratégie de l’emploi des jeunes. Elle lance en effet une vaste campagne de recrutement parmi les jeunes des différentes catégories sociales. L’institution militaire ouvre ses portes aux jeunes sans qualification pourvu qu’ils justifient du niveau de 9e AF et au-dessus jusqu’aux titulaires du bac avec mention. Une campagne d’information sur cette opération est lancée depuis quelques jours à travers les médias nationaux, notamment la télévision et toutes les stations régionales de la radio. Les jeunes intéressés pourront retirer le guide détaillant les modalités de recrutement auprès des brigades de gendarmerie et des différentes structures de l’ANP.

L’opération concernera les 5 commandements de l’armée en Algérie, c’est-à-dire les forces terrestres, les forces aériennes, les forces navales, de défense aérienne du territoire et la Gendarmerie nationale. Elle concernera aussi les 4 directions centrales du matériel, de l’intendance, des transmissions et de la santé militaire. L’Ecole militaire polytechnique et l’Ecole nationale préparatoire aux études d’ingéniorat sont également ouvertes aux jeunes. Les conditions de recrutement varient selon la position intéressant le postulant : homme de troupe (djoundi et caporal), sous-officier ou officier. Ainsi, pour espérer faire une carrière d’officier dans l’un des corps de l’armée, le candidat doit être âgé « de 18 ans au moins et de 21ans au plus au 31 décembre 2008 ». Il doit être de nationalité algérienne, célibataire, en bonne condition physique et titulaire du baccalauréat avec une moyenne de 12/20 au moins. Quel que soit leur choix, les candidats reçus dans cette catégorie suivront une « formation militaire commune de base à l’AMIA de Cherchell » avant de poursuivre leur formation, pouvant aller jusqu’à 6 ans, dans des écoles spécialisées. Les postes de sous-officiers contractuels et d’hommes de troupe contractuels sont ouverts aux jeunes âgés entre 18 et 23 ans, justifiant respectivement d’un niveau de 3e AS ou du bac pour les premiers et de la 9e AF au moins pour les seconds. Les postulants pour une carrière d’officier et de sous-officier doivent en outre réussir à un concours d’admission.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant