ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie ne veut pas du secrétariat de l’UPM

 
L’Algérie n’est pas candidate pour accueillir le secrétariat de l’UPM qui pourrait revenir à Marseille, Barcelone, le Maroc, la Tunisie, ou Malte.
dimanche 20 juillet 2008.

L'Algérie a participé au sommet de l'UPM. Intervenant sur France 24, Bernard Kouchner, ministre des Affaires étrangères francais, a confirmé que c’est lors de cette rencontre que sera prise la décision ou sera hébergé le secrétariat de l’UPM pour lequel l’Algérie n’est pas candidate. A ce sujet, l’orateur a évoqué cinq pays susceptibles d’accueillir cet organisme. Il s’agit du Maroc, Barcelone pour l’Espagne, Malte, Tunisie et Marseille pour la France. Doit-on rappeler que l’UPM est actuellement gérée par une coprésidence assumée par la France et l’Egypte. « Pour le moment, il y’a une présidence collégiale partagée entre le président Sarkozy, et Moubarek, et ça se passe plutôt bien, il y’a une concertation mutuelle sur tous les sujets », devait dire en substance M. Kouchner. Ce dernier n’en dira pas plus pour autant sur les nouveautés présagées se contentant de dire la réjouissance de la France sur ce qui a été déjà acquis : « Il n y a pas si longtemps, personne ne croyait au projet. Maintenant c’est une réalité, la Syrie était bien là, et personne n’a contesté sa présence, bien au contraire. Donc c’est déjà ça, il y a surtout ce cadre, tout le monde s’est mis à table pour parler des objectifs communs. »

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après La Dépêche de Kabylie