ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Attentat kamikaze à la moto en Algérie

 
Un attentat kamikaze à la moto commis à Lakhdaria en Algérie a visé une patrouille de l’armée et a fait 13 blessés.
jeudi 24 juillet 2008.

Attentat kamikaze en Algérie. Un attentat kamikaze a été perpétré hier à l’aide d’une moto contre une patrouille de l’armée au niveau de la localité de Lakhdaria, dans la wilaya de Bouira dans le nord de l’Algérie. Le bilan provisoire fait état de 13 blessés, dont trois dans un état grave, parmi les militaires qui ont été transportés à l’hôpital de Bordj Menaïel et de Aïn Naadja à Alger pour les cas les plus sérieux. L’attentat aurait été exécuté vers 7h30 par un terroriste qui était sur une moto chargée d’explosifs et qui aurait foncé sur un camion transportant des militaires qui étaient de garde la veille dans un poste avancé à 1.500 mètres environ de leur caserne. Les éléments de l’ANP s’apprêtaient à rentrer dans la caserne après une nuit de garde dans le poste avancé en question. Cette caserne de l’armée, pour rappel, a été déjà ciblée à deux reprises par deux attentats, dont le plus spectaculaire a été commis l’année dernière par un kamikaze qui était au volant d’un camion rempli d’explosifs et avait fait plusieurs morts parmi les militaires qui étaient au moment de l’attentat dans la cour pour la levée du drapeau.

D’autres sources affirment par contre que les militaires ciblés hier étaient allés chercher de l’eau dans un château d’eau situé à plus d’un kilomètre de leur caserne, au lieu-dit « Baba Ali », et ont été surpris sur le chemin du retour par le kamikaze qui était muni d’une ceinture d’explosifs et est allé s’écraser directement contre le camion de l’armée avec sa moto. Toute la région a été bouclée suite à ce troisième attentat dont est la cible cette caserne qui constitue en fait depuis des années un véritable rempart contre les groupes de terroristes encore en activité dans toute la région. En tous les cas, c’est la deuxième fois (après Tizi Ouzou) que les terroristes qui ont prêté allégeance à l’organisation de Ben Laden pour devenir « El-Qaïda au Maghreb islamique » utilisent une motocyclette dans un attentat. Cela voudrait-il dire qu’ils trouvent de la peine à transporter leurs explosifs à bord de véhicules lourds ou légers ? C’est ce que croient en tous les cas certains observateurs de la scène sécuritaire qui soulignent qu’à bord d’une moto on peut aisément éviter les barrages des services de sécurité installés sur les routes en empruntant les chemins les plus impraticables. Cela prouve également, attestent des sources sécuritaires, que l’étau se resserre de plus en plus sur les groupuscules de terroristes qui tentent d’activer et qui semblent trouver de la peine à circuler du fait de la multiplication des barrages et des points de contrôle particulièrement sur les axes qui mènent vers les wilayas de Boumerdès et d’Alger.

Synthèse de Kahina, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran